Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

i-voix aux mains d'argent - Florilège 7 2015-2016

Effraction, immersion, contraction, dilatation, substitution : tout au long de l'année, les lycéens d'i-voix ont aimé couper-coller-insérer-remplacer... dans des oeuvres variées.

 

A la manière des cut-up de William Burroughs, des cadavres exquis surréalistes, des centons oulipiens, des MashUp vidéos, ils explorent ainsi, à l'ère du numérique, une façon originale de s'approprier des textes littéraires et d'en créer de nouveaux. Cette activité, ludique et pédagogique, permet de comprendre de l'intérieur l'univers d'un auteur, de faire résonner en soi ses mots, de partager les sensibilités et les imaginaires, de travailler la langue, de faire jaillir de soi des éclats de poésie. Alors peut-être la littérature retrouve son pouvoir de vibration et de façonnement.

 

Saurez-vous reconnaître les oeuvres qu'ils ont ainsi goulûment dépecées, chirurgicalement charcutées, poétiquement électrocutées ?...

i-voix aux mains d'argent - Florilège 7 2015-2016

 

J'ai trouvé
des bruits

et le reste des continents

 

(Centon d'Emilie)

 

 

Le ciel

n'a pas notre tête le ciel

évident néant

le vent siffle ses souffles

 

(Contraction de Fiona)

 

 

 

On ne peut changer l'espace

 

On se compromettrait.

 

Jamais déranger l'objet

Entre soi

Et le monde.

 

Jamais déformer l'air frissonnant

Par la plume.

 

Ne pas capituler au désir de l'ouvert

De le meubler

 

Encore moins installer.

 

Libre d'avancer

Enfin

Entre le sol

Et la résonance

De son pas.

 

(Substitution de Jenovefa)

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 7 2015-2016

 

Nuit m'offre la douceur de tes lèvres aujourd'hui
Aucun baiser n'emporte la nuit plus loin que la blessure.

 

(Centon d'Olivia)

 

 

Nos yeux ne suffisent pas, il vous faut un autre regard, il vous faut un regard objectif, il vous faut un objectif pour grandir avec lui.  Comme si je pouvais tout prévoir. Comme si c’était facile, de faire rentrer tout le monde dans la vie avec une bonne tête pour tout le monde. Tu es plantée là, peur de tomber, peur de la vieVous voulez que ce soit une évidence. Comme si j’avais le pouvoir, faire un signe du temps. Ta vie de profil, à ne jamais regarder l’horizon en face. Tu es fatigué maintenant d’être à ce point immobile. Le temps l'emporte. 

 

(Contraction de Laura-Louise)

 

 

 

Je seul tourne autour.
Je me sens vide.
Je fais mine de connaître, de te connaître.
Ne pas savoir mais faire comme si.
Viens du ventre, ça creuse, ça découd.

 

(Dilatation d'Emilie)

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 7 2015-2016

 

Le jour vient

Le matin est un éclair

Le temps n’est même plus un mot

Ce temps est un souffle :

Une fontaine de silence.

Le soleil efface un instant son visage,

N’en laisse qu’un éclair blanc – ou est-ce le temps ?

 

(Centon d'Ewena)

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 7 2015-2016

 

À la porte de l'aquarium

Commence le rêve

Dans les sous-sols du cerveau

Poème en eau

Son errant

Un chant qui ouvre une autre porte

Une porte ouvre sur une autre porte

Et ainsi de suite de porte à porte

Jusqu'à la petite porte du réveil

Entrée de la sortie

Petit point magique par où tu t'echappes

 

(Contraction de Lalou)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article