Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

i-voix aux mains d'argent - Florilège 2 2015-2016

Effraction, immersion, contraction, dilatation, substitution : tout au long de l'année, les lycéens d'i-voix ont aimé couper-coller-insérer-remplacer... dans des oeuvres variées.

 

A la manière des cut-up de William Burroughs, des cadavres exquis surréalistes, des centons oulipiens, des MashUp vidéos, ils explorent ainsi, à l'ère du numérique, une façon originale de s'approprier des textes littéraires et d'en créer de nouveaux. Cette activité, ludique et pédagogique, permet de comprendre de l'intérieur l'univers d'un auteur, de faire résonner en soi ses mots, de partager les sensibilités et les imaginaires, de travailler la langue, de faire jaillir de soi des éclats de poésie. Alors peut-être la littérature retrouve son pouvoir de vibration et de façonnement.

 

Saurez-vous reconnaître les oeuvres qu'ils ont ainsi goulûment dépecées, chirurgicalement charcutées, poétiquement électrocutées ?...

i-voix aux mains d'argent - Florilège 2 2015-2016

 

La brume

Avec ses rires

Au coin du bar-tabac

S'est glissée

Sans bruit

Personne ne l'a vue

 

(Contraction de Fiona)

 

 

 

(Anomalie magnétique locale)

 

Eclat de lumière

 

des bruits restent

dans le creux

de nos yeux

encore remués

par la naissance de l'aube

On les sait

au-delà de nous

 

(Récif du milieu)

 

nos mains

et le reste

des continents

j'invente

tout

même les mots

 

J'invente en attendant

le comblement

au dernier mouvement

du dernier moment

 

Jusqu'à la découverte du nouveau monde

La conquête des nouvelles constellations

L'arrivée dans une île secrète

 

(De phare à phare)

 

Aux prolongements des souvenirs

j'ai trouvé

dans un vertige

la ligne

cachée

de l'itinéraire vers la vérité

où du moins l'un de ces visages

de quel côté d'un autre sommes-nous

 

 

Légende : 

Poème original

Passages que j'ai supprimés

Passages que j'ai ajoutés

 

(Dilatation de Kathleen)

 

 

Couverture de Fiona

Couverture de Fiona

 

Ta voix qui court

sur la page

 

Cire des crayons

achetés à la douzaine.

 

(Centon de Maëlys)

 

Il se débat, il crie,

la fatigue a des couleurs comme les saisons.

une vitre et sa clarté bleue.

c'est presque comme un départ,

il faut continuer pour qu'il entende.

 

(Contraction d'Hakima)

 

 

La nuit, très lointaine

Dans ses flammes

Nuit

 

(Centon de Fiona)

 

Le prince pensif voulait un panorama ivre mon fantôme visions d'un instant écris.

 

(Cadavre exquis de Jenovefa)

 

 

i-voix aux mains d'argent - Florilège 2 2015-2016

         Le ciel est en l’air.

Le ciel est un paysage informe.

         Le ciel est un pays informe.

Le ciel est un mouvement.

         Le ciel est irréductible.

Le ciel est très haut et très loin.

         Le ciel est un chien.

Le ciel est bleu.

         Le ciel est blanc.

Le ciel est gris.

         Le ciel est comme nous.

Le ciel est en rage.

         Le ciel est en larmes.

Le ciel est en joie.

         Le ciel est paisible.

Le ciel est fade.

         Le ciel est expressif.

Le ciel est avec nous.

         Le ciel est chargé.

Le ciel est changé.

         Le ciel est en changement.

Le ciel est minuscule.

         Le ciel est un point d’interrogation.

Le ciel est une foule.

         Le ciel est une posture.

Le ciel est amnésique.

         Le ciel est au ralenti.

Le ciel est une bouche d’air.

         Le ciel est un alibi.

Le ciel est figé.

         Le ciel est le contraire d’une page écrite.

Le ciel est un casse-tête chinois.

         Le ciel est le ciel.

 

(Contraction de Nora)

Un recueil de Laure Cambau sur Last Minute par Garance

Un recueil de Laure Cambau sur Last Minute par Garance

 

Je seul tourne autour. Fais mine de connaître ...

Ne pas savoir ...

A droite l'infini, A gauche l'infini.

 

(Contraction de Yildiz)

 

 

Chacun d'entre nous détient une moitié de la carte...
Mais vous ne savez pas ce que vous possédez.

Vous avez un trésor, un coeur, un corps, le froid.
Et ma vie changea.


Mais il va falloir le temps de le comprendre.

 

(Contraction d'Olivia)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article