Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Un livre a deux auteurs : l'écrivain et le lecteur.

Anna (i-voix 2015-2016)

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8

Définition  :

et si un écrivain

était quelqu'un

qui transformait ses lectures en écritures ?

 

 

Hypothèses :

et si à l'ère du numérique,

le livre était enrichi par le lecteur lui-même ?

et si chacun  augmentait ainsi sa propre réalité ?

 

 

Devinette :

saurez-vous reconnaître

les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-lecteurs-écrivains d'i-voix,

les œuvres qu'ils ont enrichies de ces productions

(imitations, inspirations, fragments perdus,

célébrations, visions ...) ?

 

 

(Un nom d'auteur peut en cacher un autre :

cliquez sur celui-ci pour découvrir l'écrivain qui a inspiré le texte)http://i-voix.net/2016/03/presse-sebastien-menard.html

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8
Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8

Recherche: Citron Noir (soit Black Lemon) à déposer aux côtés de ma tête de Gorgone (dents de sanglier ; cheveux de serpents ; œil empoisonné) de petite dimension. Si possible fourni avec une peau pour protéger le tout.

 

Pour me joindre, envoyez-moi un message à cette adresse: leprincedecendrillon@laposte.net

 

(Guillaume)

 

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8
Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8
Il passe sa vie a attendre et regarder, à avancer puis reculer. Il s'asseoit puis se relève, il se relève et se rasseoit pour ne plus penser qu'à soi.

 Il emprunte un chemin, puis d'autres et encore d'autres, mais qu'importe car il finit par se perdre dans l'éternité et l'immensité de l'humanité qui à présent se retrouve à ses pieds. Il est essoufflé. 

 A force d'être foulée, la terre essoufflée est abîmée. Il s'asseoit sur un banc, comptemple le temps, l'horizon, écoute le vent, il attend les bras croisés, dans l'obsurité.

 

(Anna)

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8

(Nora)

 

 

Si ce recueil de poèmes était une valise, j'y mettrais :

 

des papillons et des scarabées, de l'amour, un retourneur de temps, des étoiles qui viennent de tes yeux, des photos mêlées à des souvenirs à deux, de l'amour, des petits bouts de chacun de nous, des erreurs et des incertitudes, de l'amour, du bonheur fiévreux, des émotions ambivalentes, des chants d'amour, un univers pour deux dans un papier-cadeau et encore une fois de l'amour parce qu'on n'en a jamais assez reçu et donné.

 

(Valentine)

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8
Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8
Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8

Maman, je m'ennuie maman.

Ce fauteuil fait mal au derrière. Et cette robe, elle gratte. Maman, ton idée, elle est pas très marrante. Puis ce lapin, vraiment, à quoi sert-il ? Il bouge pas, il saute pas. Pourquoi on prends pas celui dans Alice au pays des merveilles ?

Quoi ? Comment ça, ça existe pas ? T'es sûre que ça va maman ? Tu racontes vraiment n'importe quoi aujourd'hui... D'abord, cette idée bête, et maintenant, Alice aux pays des merveilles ?

Quoi ? Comment, ça, me taire ? PFf, elle a de la chance, elle, que je sois une fille sage et bien élevée. Elle peut m'empêcher de parler à voix haute, mais pas dans ma tête.

J'ai mal au derrière. Son idée, elle est bête. Ca y est, ils ont inventé une machine qui nous prend en … En quoi déjà ? En photographie ?

Mais à quoi ça sert ?

Ils survivaient bien, avant, sans avoir de photographie. C'est nul, les photos. On peut même pas tricher. Les peintures, c'est mieux. On aurait pu me faire un robe de princesse. Et même peindre le lapin dans Alice aux pays des merveilles, s'il existe pas, on aurait pu le dessiner !

En parlant de lapin, celui-ci est vraiment nul. Il a pas bougé depuis tout à l'heure. Oh ! Le lapin ! Bouge toi un peu, gros fainéant !

Quoi ? Sourire ?

Pourquoi je sourirais ? Ça fait déjà trop longtemps que je suis ici. Ca m'énerve. Ils pensent quoi, eux, que j'ai tout mon temps ? Et bah non, monsieur ! Figurez vous que moi, je ne passe pas mes journées sous une couverture noir à soi disant prendre des personnes en « photographie » ! Vous vous prenez vraiment pour quelqu'un d'extraordinaire, mais pas du tout ! Moi, j'ai un thé avec mes poupées et mes peluches à inventer. Et oui monsieur, moi j'invente. Mais là, vous me bloquez dans mon invention, et à cause de vous, je m'ennuie.

Quoi ? C'est TOUJOURS pas fini ?

J'en ai marre moi.

Pourquoi tu rigoles, monsieur le photographe ? C'est pas drôle.

Qu'est ce qu'il me veut, lui, à faire des blagues ? J'ai une tête à rire peut-être ?

 

photo

 

(Hermine)

 

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 8
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article