Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Un livre a deux auteurs : l'écrivain et le lecteur.

Anna (i-voix 2015-2016)

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 5

Définition  :

et si un écrivain

était quelqu'un

qui transformait ses lectures en écritures ?

 

 

Hypothèses :

et si à l'ère du numérique,

le livre était enrichi par le lecteur lui-même ?

et si chacun  augmentait ainsi sa propre réalité ?

 

 

Devinette :

saurez-vous reconnaître

les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-lecteurs-écrivains d'i-voix,

les œuvres qu'ils ont enrichies de ces productions

(imitations, inspirations, fragments perdus,

célébrations, visions ...) ?

 

 

(Un nom d'auteur peut en cacher un autre :

cliquez sur celui-ci pour découvrir l'écrivain qui a inspiré le texte)

 

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 5

 

 

D'été ou d'hiver.

Le ciel ne sera jamais

dans aucun cadastre.

 

(Lalou)

 

 

01
violente est la pluie
/tempête de pleurs &
qui ne cesse de hurler
à la mort /les arbres
le froid de la mer les
emporte vers le temps
 
 
02
chaque pas résonne
contre le coeur/
gens qui passent /
pas de bruit &la
rue n'ont jamais
été si bruyante/
silence / absurd
ité puérile de l'
homme vivant & /
 
 
 
 
Florilège - Livres enrichis 2015-2016 5

 

WANTED

 

Je suis une photo très ancienne. Je suis à la recherche d'une personne que je pourrais intéresser, quelqu'un qui pourrait retracer mon histoire.

J'ai perdu la mémoire depuis que mes propriétaires sont décédés...

Je viens de la région Bretagne et peux être postée vers toutes les destinations, ayant une préférence pour les Tropiques.

Je recherche une personne douce et attentive qui saura me redonner vie de ses mots.

J'espère recevoir de nombreuses réponses.

Bonne journée. 

 

(Iris)

 

 

13 mai 2016

Quelque part à côté de Brest

CherChimère,

 

La première fois que je t'ai lu,je n'y ai pas cru, le début ton écriture est si enfantin que j'ai cru que c'était un enfant qui t'avait conçu, mais ensuite, je me suis retrouvée à lire ton deuxième paragraphe et je me suis demandée si je n'avais pas halluciné, si ce que je venais de lire était vrai tellement ce que tu racontes ne possédait aucun sens.

 

Tu me rappelles mon enfance quand je jouais avec mes poupées, quand je m'inventais des histoires, alors je m'évadais dans mon monde où personne ne me trouvait. Mon monde était gardé par un lion devant et un dragon derrière pour me protéger moi et mes rêves du gros poisson à six yeux.

 

Alors, par cette lettre, je voulais te dire merci pour ce retour en enfance que tu m'as offert, mais à présent je me dois de retourner à ce monde de l'adolescencene et quitter cette tendre enfance, continuer mon chemin, continuer de rêver. Ne change pas et continue de faire retourner l''espace d'un instant tous tes lecteurs.

 

Chimère merci pour tout, mais s'il te plaît, fais attention à ta rêveuse, à bientôt je l'espère.

Anna

 

(Anna)

 

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 5

Tu es là seule, et la nuit te

recouvre. Je m'en vais je

m'éloigne. Quelqu'un part

et les larmes coulent sur

une joue froide. 

(Mathilde)

 

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 5

Vous êtes là avec vos regards malicieux. Il fait beau et le blond de vos cheveux remplace le soleil d’été. Vous vous ressemblez et souriez. Vous aviez pris la pose sur cette photo. Tu lui caches les oreilles comme si elle ne devait pas entendre quelque chose, comme pour la protéger, tu l’as prise par surprise juste au bon moment et le temps s’est arrêté pour ne garder que vos visages ensoleillés.

 

Florilège - Livres enrichis 2015-2016 5

Et puis là on vous retrouve, elle est plus petite que toi et tu restes derrière comme si tu veillais sur elle. Ton regard est fixé et concentré sur ce qu’elle fait comme si tu voulais l’aider. Elle, a l’air tout aussi concentrée sur ce qu’elle fait et n’a probablement pas remarqué ta présence, trop occupée à arroser sa plante. Vous êtes similairement vêtues, une robe blanche qui arrive au milieu des cuisses des chaussettes blanches et des ballerines noires.

 

(Nora)

 

 

 

Je t'aime et pas qu'un peu ‌

Je suis le chemin de l'amour pas à pas,

c'est dur (mais sa en vaut la peine .

Cette route semée d'embûches me guide

vers un sentier (bien plus) heureux

que je souhaite veux espère parcourir avec toi (!)

 

(Jenovefa)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article