Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Garance

Couverture du recueil

Couverture du recueil

AUTEUR - TITRE - EDITION - ANNEE

L'auteure du recueil traverses se nomme Lou Raoul. Ce recueil a été publié aux éditions isabelle sauvage en 2014.

 

 

THEMES PRINCIPAUX

Je ne dirais pas que ce recueil a un thème particulier, il aborde diverses éléments parfois variés mais parfois similaires. On distingue cependant trois poèmes, l'un se nomme Si Brest Tarifa si, l'autre Se déplace et le dernier Los dias de San Jordi sous son dais. On peut supposer avec ces titres, qu'il en ressortira une notion de lieu, d'espace...

 

 

PARTICULARITES FORMELLES

Le recueil est plutôt original. Il apparaît plutôt comme petit, il se laisse lire plus facilement. Sa couverture est marron, on peut observer des bouts de textes formant alors le côté plus sombre de la couverture. Ceci montre que les mots ont leur importance dans le recueil de Lou Raoul.

A l'intérieur, on remarque que le recueil est séparé par les trois poèmes principaux. Chaque page contient des "fragments". Chaque "fragment" (une seule par page, sans majuscules ni points) apparaît plus ou moins grand mais toujours suivie d'un blanc typographique, comme pour montrer une séparation, peut-être une avancée dans le temps. Il arrive même parfois que l'auteure ne finisse par les fragments comme à la page 56 où on observe "il manque dans les bras abandonnés l'envie de".

Mais l'envie de quoi ? On ne le saura jamais.

C'est de la poésie en prose !

 

Il y est raconté une rencontre entre un homme et une femme, une rencontre amoureuse avec trois étapes : d'abord l'amour, puis la séparation et enfin l'effacement complet.

Les poèmes sont principalement écrits à la première personne du singulier. Peut-être est-ce un recueil autobiographique? Ce qu'on peut supposer néanmoins c'est l'omniprésence de l'auteure dans cette histoire d'amour, comme Louise Labé et Olivier de Magny.

 

 

JUGEMENT CRITIQUE

J'aime beaucoup ce recueil.

Le fait qu'il soit assez court permet au lecteur de ne pas s'ennuyer. J'aime cette façon d'enchaîner des bouts de "fragments", qu'on ne peut pas appeler phrases car il n'y aucun point ni majuscules.

En lisant ce recueil, j'ai eu l'impression de lire comme un cadavre-exquis. En effet, les mots s'associent de façon plutôt étrange, parfois il n'y ressort peu de sens. De temps en temps, on voudrait reprendre le fragment tout en changeant la place des mots pour qu'il en ressort un sens.

Mais justement c'est ceci qui est épatant car on aime lire de nouvelles choses même si on ne les comprend pas. Cela nous permet de réfléchir par nous même.

Surtout cela permettra aux prochains littéraires d'Iroise d'approfondir leur "lecture d'invention", ils seront plus à même de trouver des interprétations. De plus les différents "fragments" sont très imagés, ce qui en fait un atout.

Cependant, il ne faudra pas baisser les bras car c'est un recueil tout de même compliqué qui demande une certaine concentration.

 

source image 1

image 2 m'appartient

 

Bouddha vous encourage à suivre votre esprit !

Bouddha vous encourage à suivre votre esprit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article