Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Ewèna

 photo de Elizabeth Carecchio

photo de Elizabeth Carecchio

Il y un élément qui m'a marquée tout au long de la pièce, c’est les rideaux transparents qui entouraient le rectangle où jouaient les acteurs de tout le côté. Je trouvais dommage qu’ils soient là parce qu'on ne voyait pas très bien les expressions des acteurs. Parfois on ne voyait même pas leurs visages.

Mais ces rideaux apportent aussi une distance entre le monde réel et le monde de la mémoire, Ils sont là pour couper cette connexion. Il sont importants à la compréhension de la pièce. C'était comme si on était transporté dans leur vie. Cela donnait l'impression qu'ils vivaient dans leur propre monde et qu'on y était plongé. 

Dans la première scène, Tom le narrateur de l’histoire nous parle de son père qui les a abandonnés, c’est alors qu’apparaît le visage du père de Tom agrandi sur le rideau derrière lui, on aurait dit un géant. C’était très impressionnant car le visage bougeait comme s'il était vraiment là, ça surprend et c'est très perturbant. 

 

source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article