Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Lalou

Costume - La Ménagerie de Verre
Costume - La Ménagerie de Verre
Costume - La Ménagerie de Verre
Costume - La Ménagerie de Verre

Le Jeudi 19 mai, nous sommes allés voir la pièce de Tennessee Williams, La ménagerie de verre. Je trouve qu'il s'agit d'une pièce magnifique sous tout les angles et qu'il y a beaucoup d'éléments à analyser mais j'ai décidé de me concentrer sur les costumes, qui sont très représentatifs des personnages.

 

Le premier personnage à apparaître est Tom Wingfield, le fils. Il est, tout au long de la pièce vêtu d'un pantalon noir et d'un shirt bleu, tout deux unis. Selon la symbolique des couleurs, le bleu est une couleur étroitement liée au rêve et à la sagesse.

Cela va parfaitement le personnage et en particulier son premier monologue, qui est magnifiquement écrit et qui aborde intelligemment la mémoire, le souvenir, le rêve. Tom est habillé simplement, il est calme (la plus part du temps) et discret.

 

Ensuite, la mère, Amanda Wingfield, paraît, quant à elle vêtue de robes jaune, une couleur voyante qu'on ne peut pas manquer. La couleur du mouvement, notamment visible dans les danses et les allées et venues du personnage. Elle aime attirer l'attention sur elle, être vue, cela est peut-être lié à sa jeunesse, il nous ait en effet raconté qu'elle recevait de très nombreux « galants ».

Le jaune est également la couleur des jonquilles, qu'Amanda dit tant aimer, dans le langage des fleurs, la jonquille symbolise l'attente d'amour. Et dans la pièce la mère cherche à trouver un homme pour sa fille, en revivant peut-être ainsi, à travers cette dernière, sa jeunesse.

 

La fille, Laura, porte dans la première partie de la pièce, un pull angora et un pantalon, tout deux blancs, cette couleur symbolise la pureté et la matière du pull connote la douceur, la tendresse tout en faisant écho au décor, doux, léger et blanc contrastant avec la dureté et la fragilité des animaux de verre. Elle revêtit par la suite une robe légère, toujours blanche. Discrète, elle se fond par cette couleur dans le décor.

Un rapprochement peut aussi être fait entre le décor, les costumes de Laura et le nom de famille des personnages, en effet « Wingfield » signifie en anglais « Champ d'ailes », connotant toujours la douceur.

 

Le quatrième et dernier personnage est Jim O'connor, invité dans l'appartement le temps d'un repas, celui ci est dès le début, avant même son apparition, considéré comme « le personnage le plus réaliste de cette histoire », « une ancre dans le monde réel ». De ce fait, il porte un costume noir, sobre.

 

Les costumes sont ici relativement intemporels, empêchant de savoir à quel moment la pièce se déroule, seuls quelques éléments tel que l'école de dactylo à laquelle est inscrite la fille permettent de savoir qu'il ne s'agit pas de l'époque actuelle. Cette pièce à été écrite en 1944 mais pourrait se dérouler aussi bien dans les années 70.

 

Source image 1

Source image 2

Source image 3

Source image 4

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article