Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Martina Pellegrini

Cher M. Rousseau....(après la lecture de EMILE)

Le professeur idéal

Qui c’est le professeur idéal ? Comment est le professeur idéal ? Ces sont les questions que chaque étudiant, s’est posées au moins une fois pendant toute sa vie scolaire. Maintenant, je cherche à donner une réponse.

Donc, le professeur idéal est grand, blond avec deux grands yeux bleus, il a… non, je dois m’arrêter, je dois penser à des choses qui sont vraiment importantes.

Pour en revenir au présent, le prof idéal peut être femme au homme, le sexe n’a pas d’importance, les choses importantes sont d'autres.

Premièrement mon professeur idéal ne doit pas oublier l'aspect humain et personnel de ses élèves. ,

Deuxièmement , ce qui caractérise le prof idéal est le fait qui il doit évaluer les étudiant sans préjugés, mais ad personam, parce que chacun est différent de l’autre et chacun exprime son intelligence dans des manières différentes.

Mon professeur idéal ne doit pas évaluer les étudiants avec des manières stressantes, qui provoqueront de la tension en eux, de la crainte de ne pas etre capables d’effectuer un travail au mieux de ses capacités individuelles. Selon moi la manière la plus juste d’évaluer se trouve dans l’analyse du parcours fait par un étudiant à propos de la compréhension d’un tel argument, dans ce moment-là, l’étudiant utilise ses capacités pour résoudre un problème, et pour le résoudre il est forcé à faire cela tout seul, en développant ainsi son attitude au raisonnement; l'èvaluation de la part du professeur se trouverait dans l’analyse de ce raisonnement, que, si c’est erroné, doit être corrigé .

Pour conclure je voudrais vous poser une question, M. Rousseau, vous qui avez écrit un traitè sur l'éducation : est-ce plus utile d'étudier des choses par cœur, et les oublier le jour suivant, ou s'habituer à raisonner pour la vie de tous les jours ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article