Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Virginia Imbimbo

Cher M. Rousseau....(après la lecture de EMILE)

Monsieur,

je me permet d'ajouter quelques conseils...

Rendez votre élèves attentifs aux cours; parlez avec enthousiasme de votre discipline,

incitez-les, de cette façons ils comprendront votre amour pour la matière. Si vous la aimez, ils feront de même.

Sachez tenir votre classe, intéressez les élèves avec des sujets à qui ils se sentent proches : parlez de l’actualité, liez toutes informations avec votre matière. Si jamais vous affronterez un sujet particulière dans une pièce littéraire, recherchez-le dans le faits de vos jours ; faites des exemples et des comparaison continuelles. Si jamais vous étudierez l’astronomie, parlez de ces découvertes récentes, et ainsi de suite. Dans un premier moment, ce travail pourrait sembler une perte de temps; mais, à la fin, vous allez accroître la culture générale de votre élèves.

Exploitez la curiosité des jeunes, qui souvent veulent apprendre quelque chose de nouveau; mais soyez patient avec ceux qui sont plus lents dans l’apprentissage par rappors aux autres. Ne sous-estimez les difficultés qu’ils peuvent trouver dans votre discipline.

Comprenez si vos discours ne sont pas compris, si ils sont à leur niveau. Cela est très important, la communication. Au prix de parler des choses les plus simples, vous avez aussi la tache de leur enseigner comment se comporter dans la vie. Votre rôle va bien au-delà d’une simple leçon de langue où de science.

Les idées que les élèves ont d’une discipline dépendent des vous; effectivement, elles changent en fonction du professeur. Donc passionnez-les, mais faites-vous respecter.

Sanctionnez-les, si nécessaire, mais n’oubliez jamais de les récompenser quand ils méritent d’être l’objet d’éloges. La méritocratie existe encore, les jeunes doivent se rendre compte de cela.

Reconnaissez leurs efforts, même quand les résultats ne sont pas excellent, reconnaissez les petites améliorations. Mais ne les laissez jamais penser que ils sont et représentent la note qu’ils ont eue. Faites-leur comprendre qu'il est possible de se tromper, d'avoir un échec.

Et de leurs erreurs, ils ne peuvent que apprendre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article