Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Valentine

Anthologie - Stefan Zweig

Ouvre-toi, monde souterrain des passions !

Et vous, ombres rêvées, et pourtant ressenties,

Venez coller vos lèvres brûlantes aux miennes,

Boire à mon sang le sang, et le souffle à ma bouche !

 

Montez de vos ténèbres crépusculaires,

Et n’ayez nulle honte de l’ombre que dessine autour de la peine !

L’amoureux de l’amour veut vivre aussi ses maux,

Ce qui fait votre trouble m’attache aussi à vous.

 

Seule la passion qui trouve son abîme

Sait embraser ton être jusqu’au fond ;

Seul qui se perd entier est donné à lui-même,

 

Alors, prends feu ! Seulement si tu t’enflammes,

Tu connaîtras le monde au plus profond de toi !

Car au lieu seul où agit le secret, commence aussi la vie.

 

 

Ce sonnet a été écrit par Stephan Zweig en 1922. Il précédait le recueil Amok sous-titré Nouvelles d'une passion et était dédié au peintre et graveur Frans Masereel. : «  A Frans Masereel, l'artiste et l'ami fraternel. » Il fut publié pour la première fois en France en 1991. Ce sonnet précède également le récit de sa nouvelle Lettre d'une inconnue.

 

Bien que ce sonnet soit peu connu, je suis tombée dessus avant de commencer la lecture de Lettre d'une inconnue. Par ailleurs, je recommande fortement ce livre. Pour moi, il est l'un des plus beaux jamais écrits.

Ce sonnet est une énigme brûlante. En le lisant, j'ai vu les ombres dansantes dans les ténèbres décrites par Zweig et j'ai senti la rencontre explosive de la douleur et l'amour tandis que la dernière phrase du poème résonnait comme un fait inéluctable. Ainsi, j'ai cherché et recherché une signification à ce poème et finalement, au lieu de chercher le rationnel, j'ai laissé place à l'irrationnel et à l'imaginaire : on s'échappe dans le flot infini des passions amoureuses troublantes. Doucement alors, elles s'insinuent en nous, trouvant l'abîme de notre âme à condition que l'on s'abandonne entre ses mains.

 

lien image

lien informations

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lalou 05/06/2016 19:25

Merci pour cette découverte et cette magnifique justification ! Bravo !