Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Yildiz

Rencontre avec Rémi Checchetto - Le métier d'écrivain

Le jeudi 24 mars, nous avons rencontré Rémi Checchetto, qui a gentiment accepté l'invitation de Laura-Louise plus tôt. Un de ses recueils, Nous le ciel, faisant partie de notre séléction de recueils pour notre projet Voix d'aujourdhui.

 

Nous avions préparé plus tôt dans la journée, plusieurs questions lui étant déstinées. Voici les réponses de Rémi Chechetto à mes questions:

        1) Avez vous un endroit préféré pour écrire, un endroit où vous vous sentez inspiré?

               "Le train. D'ailleurs, l'année prochaine je vais demander une résidence à la SNCF. J'aime bien écrire dans le train, mais par contre, il faut faire attention et écrire petit, parce que les personnes sont souvent curieuses et essayent de lire ce qu'on écrit".

 

        2) Qu'avez vous ressenti lorsque vous avez pris votre premier livre la première fois entre vos mains?

               "J'étais content. Mon premier livre s'appelait Porte, c'était en juin 2003, il faisait chaud. Là j'ai hâte d'avoir mon prochain livre entre les mains. Il s'apelle Boomerang, il est sûrement dans ma boîte aux lettres maintenant."

 

De plus, j'ai appris plusieurs choses sur Rémi Checchetto:

- Il pense que "la littérature vient de ce qui nous manque".

- Pour décrire sa poésie il choisit les mots : quotidienne, intime, têtue, douce et fofolle (parfois).

- Il déteste vraiment René Char

- Il a une très bonne mémoire ( il est capable de se souvenir de dates très précises)

- Sa première "phrase poétique" était : " Il pleut des feuilles d'or dans le jardin de ma grand-mère" Il se souvient avoir environ 10 ans à ce moment là.

 

Source image

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lomé 18/04/2016 10:17

Tes citations sont très précise !