Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Yildiz

Décapitation - Statue de Pétrarque

Cette statue historique de Pétrarque est située sur la façade du palais Uffizi, à Florence. Elle est faite de marbre.

Pétrarque était un érudit, un humaniste et un poète italien du 14ème siècle. Il est le premier humaniste européen, mais il est aussi à l'origine de la Renaissance et de l'Humanisme. Pétrarque a également jeté les bases de la langue italienne moderne. 

Passionné de voyages et de l'Antiquité classique, l'une des caractéristiques majeures du mouvement humaniste, Pétrarque est surtout connu par ses contemporains comme un érudit. Son oeuvre poétique, qui consite en 366 sonnets et autres poèmes, est regroupée sous le titre de Canzoniere. Ce recueil est à l'origine de la langue italienne moderne, accompagné par l'oeuvre principale de Dante, la Divine comédie.

On peut traduire cette statue, dont l'auteur n'est pas cité, comme étant la représentation de Pétrarque, regardant vers le ciel et méditant sur le monde et les hommes.

 

CREER

En 1530, Lorenzo de Médicis se rendit à Rome, ou il acquit la mauvaise réputation de coupeur de têtes de statues anciennes : dans un moment d'ivresse, il décapita les huits rois barbares de l'arc de Constantin. Cet acte de vandalisme lui valut d'être banni de la ville, avec le surnom de Lorenzaccio. Janvier 1537 : vous produirez la tirade que Lorenzo, une nuit, adresse à une statue de Florence.

 

"Le destin m'a poussé vers toi, ô grand Petrarque, ô génie de la poésie! Dans ton oeuvre, le Canzionere, que je jalouse tant, tu te présentes tel le dieu Janus, regardant à la fois vers le passé et l'avenir. Puisque tu pressens le futur, tu as sûrement prédit ma visite. Toi qui sais tout, tu dois sans doute savoir que je te fixe et te parle en ce moment même. N'as tu rien à me dire pour te défendre, rien qui ne puisse te sauver?  Je suis là, face à toi, et tu ne daignes même pas baisser ta tête pour me regarder! Tu es là, debout, à méditer sur les hommes qui t'entourent, sur cette foule d'êtres qui me couvrent de honte par leur faiblesse, sans même faire attention à moi. Veux-tu donc que je te décapite comme tes semblables de Rome ? Eh bien non, mon estime pour ton oeuvre et mon respect pour ta personne sont bien plus fortes que mes folies les plus grandes..."

 

(Il s'éloigne vers la Piazza della Signoria)

 

Cliquez ci-dessus pour écouter Lorenzo s'adressant à la statue de Pétrarque

Décapitation - Statue de Pétrarque
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

constance 05/05/2016 15:06

j'aime beaucoup aussi!

Laura-Louise 05/05/2016 13:58

J'adore ! Super monologue !

Lomé 05/05/2016 11:08

Barvo ! Ta tirade est très complète !

Lalou 04/05/2016 23:14

Bravo pour cette tirade, tu montres très bien tes connaissances de la statue !