Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Garance

"on marchait dans la rue des loups"

"on marchait dans la rue des loups"

En faisant la lecture des nombreux poèmes de Sébastien Ménard, j'ai été stupéfaite de l'omniprésence de tous ces animaux.

 

Je vais donc, dans cet article, faire la liste de tous les animaux (ou noms relatant des animaux) de trois poèmes choisis : Alors on irait chercher la bête en nous, Qui cherche un ours et enfin On marchait dans la rue aux loups.

 

 

- bête :  "Alors on irait chercher la bête en nous" (x2), "la bête enfouie la bête cachée la bête à poils », « on porterait nos peaux de bêtes », « qui est la bête qui est l’animal », « l’une de ces bêtes » (x2), « on serait seul avec notre histoire de bête enfouie de bête tapie », « Il y avait une bête peut-être pour aboyer »...

 

- animal : « on irait chercher l’animal tapi là — l’animal blotti là - l’animal assis là », « qui est la bête qui est l’animal »...

 

- ours : « on écouterait les ours hurler dans le noir , « y’a pas de raison pour qu’on écrive des histoires d’ours douces et tendres », « qui cherche un ours », «  la voix d’un homme qui cherche un ours », « il appelle son ours comme il dit », « il cherche un ours comme il dit », « alors il répète le nom d’un ours comme il dit », « avoir vu l’homme qui cherche l’ours », « certains se surprennent à prononcer le nom d’un ours », « un homme est là qui répète le nom d’un ours dans le noir »...

 

- loups : « on marchait dans la rue aux loups » (x5), « marcher dans la rue aux loups », « nous avons marché dans la rue aux loups », « Au matin quelques pas encore et puis la nuit nos silences la rue les loups s’enfuient »…

 

 

Cette énumération de passage où apparaissent des noms d'animaux est intéressante. Les loups, les ours, la bête sont en adéquation avec le décor décrit autour : les montagnes.

Quand je lis ces poèmes, je vois une montagne enneigée, des maisons avec de la fumée sortant des cheminées ainsi que des animaux sauvages, des loups qui hurlent dans la nuit.

 

Source image : ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Kathleen 02/05/2016 06:53

C'était une très bonne idée de relever ce champ lexical là. De plus ça nous laisse un apperçu du travail de Sébastien Ménard que j'apprécie beaucoup. Non, vraiment, c'est du super travail ! Félicitations !