Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Emma B.

En marchant lentement et à cotè de Truscaillon je n'aurais jamais pensé que nos regards, dans peu de temps se croiseraient et que mon coeur, cassé par la mort de mon mari commencerait à battre si fort, pourtant j'étais face à face avec cet homme que je connaissais à peine , perdue dans l’abîme de ses yeux si profonds; Je ne croyais pas à mes émotions à mes sensations; le désir de connaître encore plus cet homme qui avait réveillé en moi un coeur brisé et l'envie de pouvoir aimer encore augmentait toujours de plus . Et comme il se déclare... “carpes diem” je cueillis l’instant et je l'invite à aller dans un cafè boire un verre, Il accepta, je compris à ce moment-là que quelque chose était en train de changer en moi et que cet homme si séduisant avait rallumé le feu de la passion en moi.

Nous nous assîmes à la table, une table de marbre avec des plats différents, mais ceci ne m'intéressait pas, mes yeux étaient fixés seulement sur lui et les siens sur moi.

De crainte qu'il ne se déclare pas je me retrouvai entre ses bras chuchotant des mots qui n'étaient pas conformes à une femme élégante et raffinée comme moi. Mais je ne réussissais pas à me contenir et cela fit reculer le pauvre Trouscaillon qui m'arrêta et avec élégance et gentillesse il me dit qu’il voudrait me revoir mais dans un endroit différent .Il m'invita à un autre rendez-vous et j'acceptai; pendant que je rentrais à la maison je pensais à tout, ce qu'il m'avait fait ressentir et que j'avais vecu entre ses bras et que Rue Rambuteau n'était pas si loin de ma maison.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article