Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Garance

peindre la tendresse dans la poussière

peindre la tendresse dans la poussière

Tendresse

 

Celui qui traverse les frontières

Que la tendresse

Dans la poussière et la sueur

Là où les corps vont.

 

C'est nos tremblées nos virées nos nuits douces et sauvages

On entend derrière les sauts humides et frais d'un torrent

Seuls nos corps en portent les traces

Qui – pour nommer les mers à traverser ?

 

Le vent soulevait nos souffles

A un moment précis

Un homme apparaît dans le noir

 

Notre besoin de tendresse est infini

Rien n'est certain

Il est déjà loin.

 

 

J'ai présenté le poème sous forme de sonnet (sans rimes) car je trouvais cela intéressant.

Source image : ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laura-Louise 14/04/2016 20:40

C'est génial ! Bravo Garance !

Lomé 12/04/2016 20:51

Bravo ! C'est super !

Mathilde 11/04/2016 16:34

J'adore ce que tu as fait !