Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Virginia I.

Goncourt Italie - Nicolas Fargues (par Virginia I)

«Au pays du p'tit», Nicolas Fargues

Histoire et personnages 2/5

Style et inventive formelle – 3/5

Plaisir de lecture et enrichissement personnel – 2/5

«Au pays du p'tit» se présente comme un roman avec lequel résulte très difficile d'établir un lien. Avec une construction narrative assez simple, on lit une histoire lente, qui manque de vivacité et d'action et, pour cela, ce roman a difficilement réussi à m'intéresser profondément.

En suivant l'existence d'un protagoniste plutôt désagréable et égocentrique comme Romain Ruyssen, on a pas de difficultés à comprendre ses points de vue. C’ est un écrivant qui vient de publier un essai explicitement anti-français, où il critique et donne une image décadente de la France. Pour ce qui concerne l'amour, il est calculateur et séducteur; il a une femme, mais cela ne lui empêche pas de séduire de nombreuses jeunes filles et puis, après avoir satisfait ses plaisirs, il les trompe. Romain représente une société hédoniste, toute concentrée sur ses plaisirs ; il a compris que la façon la plus simple de faire parler de soi, est de dénigrer quelque chose: dans ce cas, son pays.

L'écriture de Nicolas Fargues n'a rien de trop particulier, mais elle résulte caractérisée par un langage explicitement cru, qui ne cache rien et pour cela, à la fois, apparaît très cynique. Cependant, le choix des termes audacieux est totalement cohérent avec l'esprit des personnages, et du roman entier. «Au pays du p'tit» n'est pas un roman extrêmement long; toutefois, à des chapitres très longs s'opposent des chapitres assez courts. Avec des dialogues relativement simples le roman semble vraisemblable et concret.

Ainsi, j'en peux pas affirmer que j'ai aimé bien ce roman; parfois la lecture était intéressante et faisait réfléchir sur la France et les stéréotypes typiques ; l'enquête sur la société française s'appuie sur des connaissances très précises de la sociologie moderne et de la politique, très intéressants à découvrir. Mais, cependant, lire «Au pays du p'tit» n'a apporté aucun plaisir, à cause du détachement présent entre le lecteur et l'ego exagéré du protagoniste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article