Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Valentine

Didascalies - Lorenzaccio I, 4 : Julien Salviati

J'ai décidé de réécrire l'ate I scène IV en rajoutant des didascalies.

Voici ce que cela donne :

 

Acte I scène IV

 

Salviati : N'est-ce pas Louise Strozzi qui passe sur ce tertre ?

 

Le marchand : Elle-même, seigneurie. Peu des dames de notre noblesse me sont inconnues. Si je ne me trompe, elle donne la main à sa sœur cadette.

 

Salviati la regarda passer d'un air confiant.

 

Salviati : J'ai rencontré cette Louise la nuit dernière au bal de Nasi ; elle a, ma foi, une jolie jambe, et nous devons coucher ensemble au premier jour.

 

Le prieur prend soudain un air effaré.

 

Le prieur (se retournant) : Comment l'entendez-vous ?

 

Salviati hausse les épaules innocemment en souriant.

 

Salviati : Cela est clair ; elle me l'a dit. Je lui tenais l'étrier, ne pensant guère à sa malice ; je ne sais par quelle distraction je lui pris la jambe, et voilà comment tout est venu.

 

Le prieur triture ses mains, regarde Salviati longuement et lui répond d'une voix froide, dénuée d'émotion.

 

Le prieur : Julien, je ne sais pas si tu sais que c'est de ma sœur que tu parles.

 

Salviati lève les yeux au ciel puis priend une voix forte et assurée de sorte qu'on puisse l'entendre aux alentours.

 

Salviati : Je le sais très bien ; toutes les femmes sont faites pour coucher avec les hommes, et ta sœur peut bien coucher avec moi.

 

Le prieur n'ose pas répondre à cette provocation et tourne les talons, les joues rougies par la colère.

 

 

source image (Julien de Médicis)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article