Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Maëlys

Association - Sébastien Ménard

Si je devais associer le recueil Diafragm de Sébastien Ménard à quelque chose, ce serait la guerre. Je pense que l'envie de se battre pour ou contre quelque chose est représentée de plusieurs façons à travers le recueil.

Par exemple, lorsque l'auteur évoque les saisons j'ai l'impression que c'est pour se battre contre le temps qui passe. Lorsqu'il parle de la température, du temps qu'il fait, et des éléments, cela me fait penser à une lutte contre le quotidien et la routine pour que l'on puisse chasser l'ennui afin que rien ne paraisse identique. Quand Sébastien Ménard cite des éléments naturels, ainsi que des animaux, cela me pousse à croire qu'il faut se battre pour protéger la faune et la flore sans qui, nous ne serions plus là ou du moins très peu.

L'auteur parle aussi beaucoup de poèmes, d'histoires, et de mots, ainsi que de voix, de cris, de langues, de sons, de chansons, de mélodies, de silences, d'instruments et de regards, comme si tout ceci était une arme qui peut faire mal et toucher profondément des gens, et ce peu importe le pays dans lequel nous nous trouvons. Les frontières évoquées dans le recueil prouvent peut-être, que partout dans le monde chacun lutte pour ou contre quelque chose. L'auteur parle également du corps et de la peau, peut-être, est-ce pour montrer que personne ne choisit son apparence et qu'il faut lutter pour être accepté tel que l'on est.

J'en ai donc conclu que la vie elle-même est un combat et qu'il faut se battre pour parvenir à ses souhaits.

Source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article