Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Valentine

Avant même

 

Rien ne se tient séparé.

 

Ne se se soutient

Sans prise.

 

Aucun mot ne vit

Isolé

Sans appeler.

 

Aucun mot ne se lit délié

 

Le tout mugissant

 

Ceci tenant cela

L'inverse aussi.

 

Collant à l'extraction

Par retraits invasifs

Pour que jeu se fasse.

 

Même séparé

Toujours couture

Couture avec.

 

Respiration

Filets d'air

Inclus

Lui aussi.

 

Toujours compris.

En.

 

Sortir – c'est rentrer

Pas plus qu'entrer n'est sortir.

 

Ceci est un poème de Jean-Louis Giovannoni. Il se situe à la page 35 de son recueil de poèmes Issue de retour.

 

C'est mon poème préféré du recueil parce que d'une part, j'ai énormément aimé l'excipit (la dernière phrase) ainsi que le vers « Aucun mot se ne lit délié ».

 

D'autre part, ce poème est pour moi la définition d'écrire. Bien sûr il n'est pas toujours facile d'interpréter un poème, et toute interprétation est subjective. De mon point de vue, ce poème désigne le flot de mots qui sort en quantité infinie, qui s'entassent dans notre esprit et qu'il faut assemblés et démêlés « pour que le jeu se fasse ». C'est pour cela qu' « Aucun mot ne vit sans appeler ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valentine 14/02/2016 11:37

C'est adorable merci beaucoup Kathleen ! Je suis contente que ça t'ai plu !

Kathleen Legros 09/02/2016 15:32

Félicitations ! Ton article est remarquable et la justification est juste et poétique à la fois ! Bravo !

Jean-Louis Giovannoni 08/02/2016 18:27

Très belle lecture et d'une justesse totale. Bravo Valentine !
Cordialement
Jean-Louis Giovannoni

Valentine 14/02/2016 11:40

Merci beaucoup pour vos compliments monsieur Giovannoni, cela m'encourage !
Cordialement
Valentine