Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Aurianne

Citation - Le retour au désert

Le passage qui m'a le plus marqué dans la pièce Retour au désert est sûrement celui-ci : le monologue de Aziz « Je suis un couillon ».

 

Aziz : Un couillon, je suis un couillon. Aziz, on ne se souvient de son nom que pour lui demander de l'argent. Je passe mon temps à faire le couillon dans une maison qui n'est pas à moi, à entretenir le jardin, à laver des planchers qui ne sont pas à moi. Et avec l'argent que je gagne, je paie des impôts à la France pour qu'elle fasse la guerre au Front, je paie des impôts au Front pour qu'il fasse la guerre à la France. Et qui défend Aziz, là-dedans ? Personne. Qui fait la guerre à Aziz ? Tout le monde. […] Le Front dit que je suis un Arabe, mon patron dit que je suis un domestique, le service militaire dit que je suis français, et moi je dis que je suis un couillon. Parce que je me fous des Arabes, des Français, des patrons et des domestiques ; je me fous de l'Algérie comme je me fous de la France ; je me fous du côté où je devrais être et où je ne suis pas ; je ne suis ni pour ni contre rien. Et si l'on me dit que je suis contre quand je ne suis pas pour, eh bien, je suis contre tout. Je suis un vrai couillon.

 

Ce sont des paroles très profondes qui nous montrent que Aziz est perdu, chamboulé par tout ce qui se passe autour de lui et en même temps qu'il n'en peut plus de ces histoires de racisme, qu'il souhaite vivre dans un monde ou l'égalité règne. En attendant, il ne se considère ni Arabe, ni Français, mais couillon, car obligé de faire ce qu'on lui demande.

 

source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kathleen 16/01/2016 19:18

Ce passage m'a beaucoup marqué aussi et je suis très heureuse de voir que quelqu'un l'a cité, alors merci !

Lomé 15/01/2016 19:02

Très beau discours de sa part !
Ton article est très bien construit bravo Aurianne