Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Garance

"sans rien"

"sans rien"

Je regarde les objets : un livre,

la lampe, une chaise déplacée,

la fenêtre et son jour gris, ces choses,

que m'a laissés ta présence.

 

Au centre de la chambre

s'ouvre le vide. Une blancheur

où je suis malgré moi, comme pris dans le gel,

dans un désordre de gestes pétrifiés.

 

Comment dire l'amour sans la douleur ?

Sans voir grandir sous la lumière

ce qui n'a ni ténèbres ni drames :

un monde, simplement, avec un ciel,

avec des rues, des cris d'enfants, avec

tout ce qui serait la vie

 

mais sans toi,

sans le jour sur ton visage,

l'air qui bouge quand tu passes :

sans rien.

 

J'aime ce poème car il est rempli d'amour. Il résume à lui seul le manque qu'il peut provoquer.

On retrouve dans ce poème plusieurs énumérations :

- "un livre, la lampe, une chaise déplacée, la fenêtre et son jour gris", ce sont des choses concrètes qui viennent apporter de la vraisemblance au poème.

- "un monde, simplement, avec un ciel, avec des rues, des cris d'enfants, avec tout ce qui serait la vie", une énumération qui appuie l'importance de l'amour.

 

Jacques Ancet raconte les conséquences d'une vie sans amour avec des mots comme "s'ouvre le vide", "sans rien".

C'est un poème de toute beauté qui raconte une belle histoire d'amour, basée sur une dépendance entre les deux âmes-soeurs.

 

Source image : ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article