Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Laura-Louise

Scoop - Interview de Rémi Checchetto

Après avoir lu le recueil Nous, le ciel de Rémi Checchetto, j’ai eu envie de poser quelques questions à l’auteur pour mieux comprendre certaines choses. Il m’a répondu très gentiment et très clairement via Facebook, je le remercie d’ailleurs pour cela. J’espère avoir bien représenté ce qu’il a voulu me dire. Je vous laisse donc avec ses réponses qui vous permettront de mieux comprendre ses inspirations et sa façon de voir le Ciel.

 

Que vouliez faire passer comme message avec ce recueil ?
Je crois qu’un des rôles de la poésie est d’ouvrir les yeux des lecteurs. Aussi dans ce livre j’ai tenté de faire en sorte que les lecteurs regardent autrement le ciel

 

Ce recueil a –t-il quelques éléments autobiographiques comme quand vous parlez du ciel du désert, y êtes-vous déjà allé ?
L’écrivain écrit avec beaucoup de choses. Ce qu’il voit et entend. Et aussi avec les souvenirs. Les souvenirs qui sont communs à tout le monde, comme un évènement, et les souvenirs personnels. Mais je ne suis jamais allé dans le désert. C’est là une imagination puisque les écrivains se servent aussi d’imagination pour écrire.

 

Que pensez-vous de la cop21, vous qui semblez attaché au ciel du désert ?
C’est toujours très difficile de parler d’une chose qui est toute fraiche. L’écrivain a besoin de recul. Il n’est pas journaliste.

 

Que voulez-vous dire par cette phrase « Le ciel est quelque part au fond de notre boîte crânienne » ?
Cela veut sans doute dire que le ciel est dans notre tête. Dans nos pensées et nos rêves aussi. Que sans cela il n’existe pas ou du moins n’existe pas tel que nous le voyons. Je crois que le ciel de l’oiseau ou du chat ne sont pas les mêmes que les nôtres.

 

Associez-vous le ciel à la liberté quel qu’elle soit ?
Non, le ciel n’est pas la liberté. Il permet l’évasion, bien sûr, en pensées, mais la liberté c’est bien autre chose. Ce n’est pas que de la pensée. C’est aussi celle du corps, celle des actions que nous pouvons faire.

 

Avez-vous voyagé ?
J’ai voyagé ici et là.

 

Quel est le ciel que vous préféré en ce moment et pourquoi ?
En ce moment il y a un ciel que je préfère. C’est celui qui se lève doucement en prenant beaucoup de temps devant la fenêtre de mon bureau. Ciel d’hiver qui traine au lit, se lève plus tard que moi.

 

Avez-vous des personnages qui vous ont inspirés pour écrire ses poèmes ?
Pas des personnes précises. Plutôt des groupes. Les jeunes et les moins jeunes par exemple. L’enfant ne considère pas le ciel comme le vieillard.

 

 

source image

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vanessa 29/12/2015 19:03

Super sympa comme idée d'interview.... J'adore ses poèmes !!