Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Kathleen

Dès le début de la lecture du recueil Ma peau ne protège que vous de Laure Cambau

on remarque une particularité syntaxique très déroutante au début

Il ne s'agit que d'une suite de vers avec une absence quasi totale de ponctuation

en particulier au début

 

Cette particularité rend difficile la lecture des poèmes les premières pages car on ne sait pas exactement où veut en venir l'auteur

où est-ce qu'il faut s'arrêter

si le vers qu'on vient de lire a un lien ou non avec le précédent

Mais justement

N'est-ce pas là quelque part l'intérêt de cette syntaxe ?

L'ignorance

Les poèmes de Laure Cambau peuvent prendre plusieurs significations différentes et c'est à nous de choisir comment les lire

On nous laisse véritablement le choix

 

surtout après la troisième partie du recueil Petit madrigal d'hospice (le recueil étant séparé en 5 parties)

on trouve plus de signes de ponctuation comme

des virgules

des points d'exclamation

d'interrogation ou quelques tirets

Malgré tout je ne crois pas avoir vu un seul véritable point de tout le recueil

Observation - Laure Cambau
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lalou 13/01/2016 18:45

C'est une excellente idée de présenter ton article de cette manière ! ;)
Et je trouve le contenu très juste