Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Kathleen

Aujourd'hui, le vendredi 18 décembre 2015 :

 

Je dois : écrire une liste poétique, trouver une inspiration intéressante, ranger mes affaires, me lever, retrouver ma belle étoile, trouver une place où m'asseoir au CDI, trouver un sujet de conversation, parler de ce sujet de conversation, amener la conversation sur les sujets qui fâchent, parler sérieusement, pleurer, me relever, la relever, la rassurer, la faire rire, la faire rêver, la faire briller, lui rendre son sourire le temps de la fin de la journée au moins. Et puis faire la queue, chahuter, être bousculée, manger, patienter, parler fort, hausser le ton, prendre des photos, prendre le tramway avec des mousquetaires, me promener, m'émerveiller des couleurs et des lumières qui m'encerclent, qui m'inspirent, qui m'embrassent, qui me donnent des papillons dans les yeux et des étoiles dans le ventre, observer, sentir, marcher, jouer, rire, faire rire, m'amuser, faire la bise, partir. Et ensuite finir mon trajet, saluer, me changer, conseiller, redresser, observer, juger, apprécier, dire non, dire oui, être sévère, me montrer à la hauteur, m'épuiser, et rentrer chez moi. Et enfin envoyer des messages, soigner les blessures et les petites égratignures du jour, manger, faire comme si tout était normal, parler, raconter des événements qui ne m'ont même pas marqué, inventer des intérêts, simuler, sembler, paraître, paître, me laver, glander devant mon ordinateur, écouter de la musique qui envahit mon cœur, et toujours continuer de rêver, de, leur parler, de les aider, de m'imaginer, de créer des images mentales, de réfléchir, de calculer, de prévoir, d'anticiper, me laisser aller dans les bras de Morphée, rejoindre mes idées imaginaires, partir aux pays où les mots prennent forment, retourner là où mes soupires se cristallisent.

 

Liste des choses que je dois faire et ne pas faire

Je ne dois pas : arrêter de taper, détourner mon attention, trop réfléchir à ce que je vais écrire, oublier que quelqu'un va me lire, ne pas penser aux gens qui m'entourent, soupirer, me plaindre, foncer dans le tas, dire les mots qui blessent trop violemment, tomber, montrer que mes genoux tremblent, tomber, échouer, abandonner, perdre mes forces, ne plus être forte, pleurer, me laisser aller, oublier de sourire. Et puis râler, m'impatienter, être énervante, ne pas être intéressante, ne plus savoir quoi dire, dire ce que je ne peux pas dire, rattraper les moutons qui se sont échapper de mes nuits, repenser aux histoires chomateuses. Et ensuite montrer que je suis mal assurée, paraître ne pas savoir que je ne sais pas ce que je fais (même si c'est un peu vrai), essayer ce que je sais que je ne peux pas réussir. Et enfin craquer, tout avouer, trop parler de moi, perdre de vue qu'il ne s'agit pas de moi, m'imaginer que je vais tout régler, m'imaginer que ce que je vais faire n'aura pas de répercussions négatives, regarder trop longtemps par la fenêtre, m'endormir trop tard. 

 

 

Source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article