Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Emilie

Un regard pour celui qui part, un regard pour celui qui veille. Ce don des larmes retenues, cette indifférence quotidienne est un adieu qui s'ignore et touche chaque innocent qui nous croise. Tous les vivants restent des étrangers, des ombres qu'on serre dans ses bras pour leur faire des promesses, leur jurant qu'on est là pour toujours. Puis on s'habitue à leur présence, à leur amour, comme si vieillir consistait à se détacher.
On laisse la vie s'éteindre à petit feu. Par peur de tout perdre justement.

Centon - Dominique Sampiero
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laura-Louise 30/12/2015 17:45

Bravo Emilie, c'est magnifique !