Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Laureline

Quelqu’un perce le tissu niais - dont tu feins de te protéger, la tête haute, toujours avec ce vieux landau - par le fil mince de l’écriture et d’un regard investi, dans ce champ de ruines qui possiblement sera notre chambre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kathleen 24/12/2015 12:48

Très beau cadavre exquis !

Laura-Louise 22/12/2015 12:25

Cela rend vraiment bien ! Comme quoi le hasard fait bien les choses :)