Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Laureline

Quel miroir ai-je pu subir

Pour aujourd'hui autant souffrir

Ce n'est pas celui qu'on m'a dit

Puisque raison point ne me séduit

Au contraire je retombe en enfance

J'en hume les musiques qui sont des fragrances

J'en extrait mes fleurs du mal

Qui sont pour moi pareilles au fanal

La rivière a changé d'allure

Son courant m'emporte vers une étrange aventure

J'essaie tant que je peux d'atteindre le jardin

Mais sans mes souliers rouges hélas je ne peux rien

Les fleurs ne comprennent pas l'histoire que je leur dis

Chacun son existence et à chacun sa vie.

Je cherche encore mon prince en cet immense palais

Le lit rouge je crains de ne le trouver jamais

Le lit blanc j'y sommeille encore et toujours

Et je rêve aussi bien de nuit que de jour.

Les femmes, je suis tranquille

Je suis comme sur une île

Loin de leur jalousie

Et loin de leur envie

Elles peuvent bien envoyer leurs brigands me tuer

De toutes les façons il n'y a rien à m'envier

Je veux m'émanciper et rester à la fois

Je ne sais plus pourquoi je ne suis elle mais moi

Une fleur du mal l'entoure de ses bras

Et ceux qui veulent m'aider ne me comprennent pas

Cela n'arrête jamais ! Et si ça continue

Plus de coin du feu dans la chaleur inattendue

Y'aura-t-il un jour quelqu'un pour venir me chercher

Dans ce château de neige perdu dans les glaciers

Ou devrais-je affronter encore et toujours

Les flocons de cauchemar qui me hantent chaque jour ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lalou 18/12/2015 19:18

Bravo pour ce magnifique poème !

constance 18/12/2015 13:36

C'est magnifique ce que tu nous a écrit là!