Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Garance

Musique - Pick a bale of cotton
Le coton

Le coton

Musique de "Pick a bale of cotton" par Lonnie Donegan

Musique :

"Pick a bale of cotton"

Plus qu'une chanson d'école primaire…

 

Tout d'abord, les chants de travail, work songs en anglais, datent du XIXème/XXème siècle. Ils sont communément chantés à cappella (ou alors rythmés par des éléments du quotidien). Les esclaves entonnaient ce chant pour se donner courage, à défaut de parler car ils n'en avaient pas le droit. Les récoltes étaient plus faciles en chanson, plus efficaces. Les maîtres, voyant que cela les avantageaient, laissèrent les pauvres esclaves se tuer à la tâche. Certains esclaves utilisaient parfois ces chants pour passer des messages ou encore laisser transparaître la haine qu'ils portaient à leurs maîtres, toujours à l'insu de ceux-ci.

 

J'ai donc choisi de travailler sur un chant de travail. Dans le roman Moi, Tituba sorcière… les esclaves sont contraints de travailler dans les champs, certains dans la production de canne à sucre, et d'autres dans la production de coton. Vous connaissez sûrement cette chanson, on l'a déjà tous entendu une fois, si ce n'est à l'école ou dans la bouche d'enfants. Il s'agit de Pick A Bale o'Cotton.

 

Pick A Bale o'Cotton est un chant de travail provenant de Louisiane, du Texas et du Mississippi, datant du XIXème siècle. Le refrain de la chanson traditionnelle est, en anglais :

 

Oh lordy

Pick a bale of cotton

Oh lordy

Pick a bale a day

You gotta - oh lordy -

Pick a bale of cotton

Gotta - oh lordy -

Pick a bale a day

 

Les esclaves chantent ceci car ils doivent ramasser une « balle » de coton par jour, c'est à dire un équivalent de 330 kilos. Une tâche impossible, qu'ils avaient beaucoup de mal à réaliser, parfois ils n'en ramassaient seulement qu'un tiers.

 

Une femme ramasse le coton

 

Dans la suite des paroles traditionnelles reviennent souvent « saute », « tourne » puis « ramasser une balle de coton », des phrases courtes et percutantes, donnant les gestes à effectuer pour la cueillette du coton.

 

En effet, il existe beaucoup de reprises de Pick A Bale Of Cotton, la plus connue est celle de Leadbelly, une reprise plutôt « dansante » et « joyeuse « , assez paradoxal quand il s'agit d'un chant d'esclaves. Des groupes comme ABBA ont aussi repris ce chant, ou encore des gens moins connus comme Lonnie Donegan, Derek Ryan…

J'ai choisi la reprise de Lonnie Donegan, non pas parce qu'elle est meilleure ou plus entraînante mais parce que c'est la seule qui montre des vidéos d'esclavage, qui est quand même le thème principal de ce chant.

 

Enfin, je ne chanterai plus jamais ce chant de la même manière, pas comme si je l'avais appris par cœur à l'école primaire mais comme une work songs que les esclaves chantaient pour essayer de s'en sortir et de se donner du courage.

 

Il existe de nombreuses autres chants de travail, les plus connus sont (les liens sont sur les titres des chants): Lightning – Long John (chants de prison, d'où le son de pioches), Black Betty – Iron Head (une marche), etc.

 

Voici les sources de mes recherches :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lalou 13/10/2015 20:27

Ton article m'a vraiment appris des choses et ça me rappelle le CM2 où, même si on nous l'avait expliqué, je ne comprenais pas vraiment ces chants.
Cet article est aussi très clair et complet avec une présentation originale et il est bien écrit, j'ai hâte de voir tes prochains articles ! ;)
Bravo

Anna 13/10/2015 18:55

Cela me rappele mon enfance quand je n'étais encore qu'une enfant innocente ! Je l'ai apprise en cm2 et je m'en rappelle toujours !
Bravo Garance

Laura-Louise 13/10/2015 18:16

Ton article est vraiment super! Tu m'as fais découvrir cette musique très jolie mais qui le devient de moins en moins quand on arrive à la fin de ton article... ^^ En tout cas, merci de m'avoir fait découvrir les work songs. Je ne verrais plus les chansons de ce genre pareil...

Lomé 13/10/2015 17:56

Bravo Garance, ton texte est très percutant c'est triste mais c'était la réalité des esclaves :(

Kathleen 13/10/2015 17:39

J'ai vraiment beaucoup aimé ton article (que j'ai lu en écoutant la musique) parce que tu nous donnes ton impression en même temps, ce qui est paradoxal puisqu'il s'agit d'un article de journal. Mais je trouve que ça apporte quelque chose de plus ... :) Tu résumes avec brio ce que sont les work songs et l'écriture est très soignée ! Félicitation ! :)

Guillaume 13/10/2015 17:19

Un article clair, bien présenté aux informations précises et sources multiples qui nous prouvent ton investissement pour ton article =). Bravo Garance, pour t'être donné tant de mal pour montrer un écrit de qualité ^^!