Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Morgane

« Nous nous sommes soudain trop approchés de quelque chose dont on nous tenait à une distance mystérieusement favorable et mesurée. Depuis lors, c'est le rongement. Notre appuie-tête à disparu.

Il est insupportable de se sentir part solidaire et impuissante d'une beauté en train de mourir par la faute d'autrui.

[...] Ce qui me reste à vivre est dans cet assaut, dans ce frisson. »

 


[René Char - La Parole en archipel ; Pour renouer]

 

 

Ne parviens pas à déterminer le pire : ne pas savoir ou savoir ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article