Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Doriane

 

Acte I – Scène 4

Monsieur Orgon, Mario

 

Monsieur Orgon. Ne l'amusez pas, Mario, ( il fait signe à son fils de le suivre), venez, vous saurez de quoi il s'agit.

Mario (l'air intrigué). Qu'y a-t-il de nouveau, Monsieur ?

Monsieur Orgon ( en pointant son doigt sur Mario et s'interrogeant à propos de la discrétion de son fils). Je commence par vous recommander d'être discret sur ce que je vais vous dire, au moins.

Mario (il fronce ses sourcils et prend un ton convaincant). Je suivrai vos ordres.

Monsieur Orgon (un sourire au lèvre et le regard malicieux). Nous verrons Dorante aujourd'hui ; mais vous nous ne le verrons que déguisé.

Mario (se moquant de son père). Déguisé ! Viendra-t-il en partie de masque, lui donnerez-vous le bal ?

Monsieur Orgon (souriant et sortant de sa poche une lettre du père de Dorante). Écoutez l'article de la lettre du père. Hum... « je ne sais au reste ce que vous penserez d'une imagination qui est venue à mon fils ; elle est bizarre, il en convient lui-même, mais le motif en est pardonnable et même délicat... qui de son côté fera le personnage de son maître.

Mario (s'esclaffant). Ah, ah ! Cela sera plaisant.

Monsieur Orgon (Lui aussi riant, puis levant la main). Écoutez le reste … « Mon fils sait combien l'engagement qu'il va prendre est sérieux […] vous en userez là-dessus avec la future comme vous le jugerez à propos... ». (il range la lettre dans sa poche et retrouve un visage sérieux). Voilà ce que le père m'écrit […] Que me conseillez-vous, Mario, avertirai-je votre sœur ou non ?

Mario (avec un sourire en coin). Ma foi, Monsieur, […] cela serait charmant pour elle.

Monsieur Orgon (acquiesçant). Nous verrons un peu comment elle se tirera d'intrigue.

Mario (enthousiaste). C'est une aventure qui ne saurait manquer de nous divertir, je veux me trouver au début et les agacer tous deux.

 

source image

Didascalies - Le jeu de l'amour et du hasard,  I, 4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article