Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Youn

Association - Jean Joubert

Je ferais une double association ici.

Entre la poésie de Jean Joubert et celle de Gérard de Nerval d'abord, car elles me paraissent toutes les deux donner une grande part au rêve. Par exemple, Nerval évoque souvent dans ses poèmes des amours perdus ou des jeunes filles vues en songe, ce qui est aussi le cas de Jean Joubert. Une certaine mélancolie les rapproche également.

Entre le recueil L'Alphabet des ombres et la musique de Chopin ensuite, parce que cette dernière peut être parfois très triste, comme les poème "Alphabet des ombres", "Ne te retourne pas" ou "La visiteuse", qui semblent suggérer la perte d'une femme aimée dont la poète veut conserver le souvenir.

Fantaisie

Il est un air, pour qui je donnerais,
Tout Rossini, tout Mozart et tout Weber.
Un air très vieux, languissant et funèbre,
Qui pour moi seul a des charmes secrets!

Or, chaque fois que je viens à l'entendre,
De deux cents ans mon âme rajeunit...
C'est sous Louis treize; et je crois voir s'étendre
Un coteau vert, que le couchant jaunit;

Puis un château de brique à coins de pierre,
Aux vitraux teints de rougeâtres couleurs,
Ceint de grands parcs, avec une rivière
Baignant ses pieds, qui coule entre les fleurs;

Puis une dame à sa haute fenêtre,
Blonde aux yeux noirs, en ses habits anciens,
Que dans une autre existence peut-être,
J'ai déjà vue...et dont je me souviens!

Gérard de Nerval, Odelettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article