Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Marina

Thème - Eldorado

J'ai choisi de parler de l'un des thèmes principaux du roman Eldorado écrit par Laurent Gaudé : L'immigration car c'est un sujet qui me tient à coeur, par lequel je me sens un peu concernée. En effet, le romancier aborde pleinement ce sujet à travers les aventures de Soleiman, le soudanais rêvant d'atteindre ce continent tant convoité : l'Europe. D'autres personnages veulent atteindre l'Europe comme Boubakar, la femme du Vittoria ou encore l'homme qui va demander à Salvatore Piracci, le commandant, de ne pas le livrer aux autorités italiennes.

Thème - Eldorado

On peut voir que le parcours de Soleiman pour atteindre le territoire européen va être semé d'épreuves qui vont le faire évoluer et devenir un homme. Par exemple, quand son frère Jamal qui devait rapellons-le faire le voyage avec lui, lui annonce qu'il a le SIDA et qu'il ne pourra pas continuer, le personnage est d'abord triste, se promet d'y arriver puis est plein de détermination. Personnellement, je trouve que cette épreuve à dû être difficile à surmonter pour le personnage car il a dû continuer seul mais je pense qu'il a fait preuve d'une grande force mentale lorsqu'il a dû quitter sa mère et son pays d'origine. Cela est ce que vivent tout ces clandestins, qui un jour décident de quitter leur pays, l'endroit où ils ont grandi, où ils ont leurs souvenirs et leurs familles. Ils le quittent souvent pour une vie meilleure et espèrent en allant dans des pays plus riches, avoir une meilleure qualité de vie et trouver un travail.

     

Cependant, quand ils arrivent dans ces pays, qu'ils voient comme un eldorado, certains peuvent se sentir exclus même si cela fait plusieurs années qu'ils vivent dans le pays où ils ont immigré. Puis quand ils font des enfants qui naissent eux mêmes dans le pays où ils sont partis, même s'ils sont citoyens, ils ne seront pas considérés comme français par exemple ou alors pas autant que ceux qui ont des parents nées sur le territoire français. Malgré cela, l'immigration en France représente quand même 11,8% de la population française et est le sixième pays mondial pour le nombre d'immigrés. De plus, 40% des personnes nées entre 2006 et 2008 ont un grand-parent ou au moins un parent issue de l'immigration en France. Cela montre que l'immigration fait partie de la population française et que peu à peu avec les évènements, les cultures se sont mélangées.

Thème - Eldorado

Pourtant malheureusement, les préjugés malgré les années et les générations sont toujours là alors que le fait d'avoir une population variée en cultures ou en nationalités rend plus riche l'échange que nous faisont les uns par rapport aux autres. Pourquoi ne pas se mélanger et ne pas faire de différence entre les noirs, les arabes, les chinois, etc... ? Après tout, qui a dit que tels ou tels territoires étaient à celui-ci ou celui-là ? Sûrement une histoire de propriété, de possession, de richesse. 

 

Les enfants d'immigrés doivent être intégrés et considérés comme de véritables français au même titre que ceux issus de parents français. Ce n'est pas parce que l'on a des origines d'un autre pays que l'on ne peut pas être à la fois fier d'être Français et à la fois fier de son pays d'origine. Certes ce n'est pas la même culture, la même religion, ou même la même langue mais tant que cela reste dans la sphère privée et que l'on  se respecte les uns des autres, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Ce n'est pas parce que l'on est de telle ou telle nationalité que l'on est un voleur ou un délinquant. Je pense que il faut respecter tout le monde, toutes les nationalités, les cultures ou religions et se faire notre propre avis sur cela pour éviter d'avoir des prejugés sur des clichés infondés. Les clichés sont des choses inventées et ce n'est pas parce que par exemple on a entendu dire que "les arabes sont des voleurs" que l'on doit le croire.

 

source image

source image 

source image 3

Thème - Eldorado
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article