Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Elise

Présentation - La journée de la jupe

      La journée de la jupe est un film franco-belge réalisé en 2009 par Jean-Paul Lilienfeld qui a également écrit le scénario. Ce drame dure environ 90 min. Il s'agissait dans un premier temps d'un téléfilm réalisé pour la chaine Arte puis, grâce à son succès, est sorti dans les salles de cinéma. Isabelle Adjani, Denis Podalydès, Yann Collette et Jackie Berroyer font partis du casting. Ce film admirablement réalisé ainsi que plusieurs acteurs ont été récompensé par 4 prix et 4 nominations.

 

Synopsis : Sonia Bergerac (Isabelle Adjani) est  professeur dans un collège de banlieue, et est au bord de la dépression nerveuse depuis le départ de son mari. Un matin, elle découvre une arme cachée dans le sac d'un élève. Elle s'en empare et, involontairement, tire sur l'un d'entre eux. Elle le blesse et paniquée, prend la classe en otage...

(bien évidemment je ne raconte pas la fin)

 

bande annonce

 

  

"SONIA BERGERAC EST PROF DE FRANCAIS DANS UN COLLEGE "DIFFICILE".

SONIA BERGERAC VIENT EN JUPE BIEN QUE LE PROVISEUR LE LUI DECONSEILLE.

SONIA BERGERAC N'EN PEU PLUS DE SE FAIRE TRAITER DE PUTE.

SONIA BERGERAC VOUDRAIT SEULEMENT POUVOIR FAIRE SES COURS.

SONIA BERGERAC A PEUR.

SONIA BERGERAC PREND DES ANTIDEPRESSEURS.

SONIA BERGERAC A TROUVE UNE ARME DANS LE SAC D'UN DE SES ELEVES.

SONIA BERGERAC VIENT DE PRENDRE SA CLASSE EN OTAGE... "

 

source image

Présentation - La journée de la jupe

     Ce film, qui peut presque être qualifié de huit clos, est surprenant. Même en ayant lu le synopsis, je ne m'attendais pas à tant d'émotions en le regardant. Il s'agit d'une production "tendue", le stresse est omniprésent. Le spectateur appréhende les actions des personnages et essaye de les comprendre psycologiquement. Malgré une pression constante, en regardant ce film on rit, on pleure, on réfléchit et on se révolte. On se met tantôt à la place du professeur et on peut concevoir le "ras le bol" face à des élèves irrespectueux, désinvoltes ; tantôt on essaye d'entrevoir les raisons pour lesquelles ces enfants se comportent de la sorte. Le personnage le plus intéressant est évidement cette professeure de français, qui durant la prise d'otage réclame la mise en place d'une journée de la jupe. C'est un personnage auquel on s'attache facilement. Au fil des évènements, la tension diminue puis augmente d'un seul coup, de vraies montagnes russes. Lorsque le spectateur pense que tout est fini, et bien non quelque chose de nouveau vient le surprendre. On ne lui donne pas le temps de se lasser de la situation. Ce drame est essentiellemetn construit sur l'effet de surprise, ce qui fait que cette prise d'otage est toujours dynamique. En plus du scénario extrèmement énergique, La journée de la jupe fait réfléchir et réagir par rapport à la situation plutôt tendue dans les banlieues, en particulier face à l'éducation, à la violence, au rascisme et à la perception de la femme.

      De plus, lors de la remise de son prix de meilleure actrice aux Globes de cristal 2010, Isabelle Adjani a déclaré : « Une jupe, ce n'est qu'un bout de tissu, mais qu'elle soit courte ou qu'elle soit longue, ce symbole peut nous aider à gagner une bataille contre l'obscurantisme, et même contre ce qu'il convient d'appeler, la haine des femmes ». Ce film a aussi touché des élus lycéens au conseil acamémique de la vie lycéenne de l'Académie de Nantes. Ils ont, en effet, organisé la journée de la jupe en référence au film. Cette mobilisation à  suscité de nombreuses réactions.

 

 source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article