Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Léna Q

Jugement - Ishow

Au-dessus de trois écrans vidéo géants, 13 comédiens assis autour d’une table et surfant sur Internet. A travers un site Internet nommé « Chatroulette », ces 13 acteurs vont exposer devant le public leurs rencontres virtuelles. Rencontres et découvertes allant de la séduction à la pornographie, en passant par la violence.

La violence. Le mot n’est pas trop fort. Pour ma part, j’ai été très mal à l’aise durant le spectacle. Je ne m’attendais pas à des scènes de sexe aussi crues. Oui, violent.

J’ai bien conscience, cependant, que depuis l’invention d’Internet, les rapports entre les gens ont été bouleversés par l’utilisation des réseaux sociaux, des sites de rencontres ou des informations que l’on peut trouver via les moteurs de recherche. La frontière entre la vie privée et la vie publique en a été fortement modifiée.

J’ai bien conscience aussi que, cette frontière si mince, nous amène à changer notre regard sur notre environnement, et que la curiosité pour un sujet un peu « trash » peut se transformer rapidement en voyeurisme.

Pour autant, je pense que l’homme par sa nature, a toujours été attiré inconsciemment par les sujets malsains, violents. On a tous un côté voyeur même si c’est surtout pour nous rassurer : nous, finalement, sommes de « bonnes personnes » par rapport aux gens qui commettent des atrocités. Pas besoin de multimédia pour activer son voyeurisme : prenons pour exemple les voitures ralentissant au bord de la route, lors d’un accident sanglant. C’est du spectacle…

Alors je pense que les nouvelles technologies, qui sont critiquées dans ce spectacle, ne font que donner une réponse plus rapide à nos interrogations, à notre curiosité, et oui, sans doute aussi, à notre voyeurisme. Elles sont un support de communication. Uniquement. C’est la nature humaine qui décide de passer ou non la frontière.

Alors fallait-il montrer des sexes, des meurtres sur scène pour bouleverser les consciences ? En ce qui me concerne, cela a davantage choqué mes 16 ans, sans doute étant encore un peu fleur bleue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Brenda 05/04/2015 18:57

Je suis d'accord avec une grande partie de ton article Léna ( qui est d'ailleurs bien écrit), mais un de tes exemples me dérange : celui de l'accident de voiture. Les voitures ralentissent oui, pour voir ce qui s'est passé, pour voir s'il n'y a pas d'être humain gravement blessé, voir si l'on peut apporter son aide. Peut-être tombe-t-on dans le voyeurisme mais accélérer et tourner la tête, n'est-ce pas là que l'on est le moins humain ? ( voilà voilà je m'arrête là, je voulais juste réagir brièvement, sinon je le répète, ton article est très bien écrit ! :) )