Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Justine

La forme d'écriture des poèmes de Jean-Yves Fick est très spéciale. En effet, on peut voir la démarche de l'auteur puisqu'il écrit l'intégralité des phrases qu'il a voulu mettre pour confectionner son poème : 

 

" (...) porte les nuages 

   - les nuages portent (...) "

formes de peu - 68 

 

Je pense que l'auteur a voulu nous laisser part de ses premières inspirations pour qu'on se fasse une idée de son travail et ainsi constater qu'il modifie certaines phrases, ne serait-ce que d'un mot. De plus, ces changements qu'il nous dévoile une autre facette du poème qui peut changer le sens et on découvre donc un autre poème : 

 

" un cercle parfait - net tombe

comme une pierre nue (...) " 

formes de peu - 67

Certains poèmes de Jean-Yves Fick ne s'écrivent pas instantanément, et je trouve remarquable de dévoiler les démarches que certains auteurs, au contraire, préfèrent les cacher. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Yves Fick 18/05/2015 13:48

... votre lecture est très juste, je la nuancerais cependant: c'est le poème qui se cherche dans le geste qu'est écrire et c'est lui qui amène les modifications -- en cours d'écriture. La volonté intervient peu dans ce qui du poème lui-même est "muable et proche de l'incertain". (la formule est de Pierre Michon)

Justine 18/05/2015 22:02

Merci pour votre remarque, je comprends bien mieux maintenant...