Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Marion

Dilatation - Ana Nb

 je voulais parler de toi sur - un morceau d'espace - une  maison blanche -  un morceau de temps - un été -  et de l'intérieur -  quelque chose se fissure – et de l'extérieur – rien ne semble changer - le temps le lieu la question – beaucoup trop d'interrogations - un carré noir immobile – se présente ici devant moi - ici quelque part entre voix et corps absent - je voulais parler de toi sur  - un bout de papier blanc sur - le rayon de  lumière plus loin - la voix  appelle abuela - ce qui reste  reste à l'intérieur – ce qui se brise reste à l'intérieur – ce qui ne se voit pas reste à l'extérieur - l 'espace brûlé et ses gestes et son écriture  - du bout de son arme à la pointe taillée - déchirure partielle des mots - du silence à  - l'extérieur c'est l'été un village de pêcheurs c'est - rien ne s'est gravé de ta voix de la présence de ta voix  - nulle part  - comme à l'accoutumée - j 'entends un  - plus rien – un silence - ton silence - la voix devient silence dans un carré noir immobile – la voix ne connaît pas la lumière mais - la voix résiste à la nuit – et le bout de papier blanc - et le rayon de lumière plus loin - je peux parler de toi dans la maison blanche  -  je peux dessiner le corps assis face à moi – la mémoire me fait défaut et - je ne peux pas dessiner la voix - l'absence de la voix l'absence de ta voix  tisse des phrases sans sens – des phrases amnésiques - ou presque - je voulais parler de toi – conjuguant un morceau d'espace - quelque part dans une maison blancheet un morceau de temps - quelques jours en été

 

Poéme d'origine

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Brenda 10/05/2015 17:39

Joli, Marion ! :)

Marion 10/05/2015 20:40

Merci ! :)