Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Justine

Clairière dans la haute futaie - Théodore Rousseau (1863)

Clairière dans la haute futaie - Théodore Rousseau (1863)

Lettre au poème injonction (28)

 

            Cher petit poème,

    Il me fallait t'écrire. J'ai lu beaucoup de poèmes parmi la liste mais toi, poème, je t'ai lu et relu parce qu'il y avait chez toi quelque chose de surprenant, touchant, que je ne pourrai décrire. Lorsque je suis tombée sur toi, j'ai lu une première fois sans m'attarder vraiment à tes mots. Puis ensuite, je ne sais pas pourquoi, j'ai relu ta dernière phrase : ne rien tenter d’ajuster (pas même ton présent) " et là, ça a été un choc, tu étais plus percutant qu'à ma première lecture. Cette phrase là m'a fait tellement réfléchir, tu ne peux pas savoir à quel point. Veux-tu nous dire par là, petite injonction, qu'il faut laisser glisser le temps qui passe sans tenter de le modifier ? Ferais-tu la même chose, toi, ne pas te modifier sous la plume de ton auteur ? C'est une question très importante selon moi, pour bien comprendre sa place dans la société, sa place dans l'humanité (oh ! ferais-je de la philosphie ?) ...

    Encore plus touchant, c'est l'unité de tes quatre vers ; ils forment une histoire, un rêve. Serait-il possible qu'un jour tu m'enmènes dans cette clairière pour qu'ainsi tu puisses me faire rêver comme je le fais quand je te lis de même que tes camarades de la liste " tu dis " ? Je vois, ou plutôt je lis, que tu as une âme originale et créative avec laquelle je me sentirais en sécurité. Je me demande si tu pourrais m'apprendre à écrire les ombres franches car cela me fascine énormément. Injonction 28, tu transcendes un souvenir (le tien ? ou celui qu'on t'as raconté ?) sur ce recueil numérique, alors partages ! 

    J'aimerais te remercier de me faire rêver depuis ma pauvre chaise de bureau. Continue à partager davantage et j'en serai la première conquise. 

   

                                                                                                                          Justine 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article