Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Logan

Christine Jeanney - Interprétation/Appréciation

   On ne fait jamais assez attention aux choses qui nous entourent, on ne leur accorde que très peu d'importance. Au fond, est-ce que quelqu'un s'intéresse aux graffitis là sur le mur? Il y en a un que ça intéresse le poteau là ? Les buissons ? Le trottoir ? On pourrait en écrire des choses pourtant là-dessus. Des tonnes et des tonnes de poèmes. On pourrait s'arrêter devant, et réfléchir, réfléchir au vécu de la chose, ce que la chose veut dire, pourquoi elle est là, à quoi elle pense, c'est fou ce qu'on pourrait écrire là-dessus. C'est ici ce que Christine Jeanney fait, avec brio même. S’intéresser aux choses de la vie quotidienne, c'est une idée qui peut paraître assez simple comme ça, et pourtant. Ici la poétesse le fait avec ingéniosité et finesse, elle transforme ces choses de la vie, interagit avec, faire dialoguer ce monde, si morne si nous n'y ajoutons pas un peu de poésie.

   C'est parfois très drôle, parfois très touchant, car plein d'humanité et de raison. Et à chaque photo on découvre, on attend la surprise, on essaie parfois d'anticiper (drôle de jeu !), on reste là à mirer la photo et on se demande ce que l'auteur trouvera bien à en dire.

   Ce recueil, je le prends comme une énorme claque. Je le prends comme la définition même de la poésie, une mélodie vitale et source de vraie curiosité. Ce recueil est une invitation à écrire le monde, à se l'approprier, à penser à le conquérir, ce monde, lui et ses trésors.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article