Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Logan

Versification - Christine Jeanney

   Une chose surprenante dans ce recueil, c'est la disposition des vers, leur forme aussi surprend. On démarre avec un tiret, simple tiret et d'une taille assez minimale, il semble presque intimidé, il vient vers nous pour nous dire « Ca va commencer, preparez vous... » d'un ton timide et peut-être un peu inquiet, inquiet que cela nous chamboule bien trop. Son rôle au tiret, c'est de nous y introduire dans le poème, et de nous lâcher comme ça, un blanc, un vide, une absence puis « penser », « PENSER », comme s'il était nécessaire, indispensable de penser, ce qui est vrai en somme, avec ce « penser », il y a détachement total de sa personne, évasion du corps pour que l'âme vienne rejoindre la nôtre « viens avec moi petite âme », elle me la prend par la main, doucement, on dirait un enfant « viens, allez, fais pas ta timide, je vais te montrer quelque chose de fantastique », puis le chamboulement, un renversement, que dis-je ? une révolution ! Mon âme me revient, un peu transportée, elle n'était pas prête mon âme, je lui demande si ça va, elle me répond mon âme par un hochement de tête complaisant de haut en bas. Blanc, vide, absence, mon regard glisse sur le papier, que vois-je ? le tiret ! Encore lui ! Je regarde mon âme, c'est que j'ai peur pour elle un peu mon âme, un blanc, un vide, une absence, et ça repart, je n'ai plus le temps de penser que tout se remet à fonctionner, « penser » ! Je reprends la photo, et je me mets moi aussi, à la « penser ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article