Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par johan

Traduction - Jean Joubert

Nous sommes les passeurs de ce sombre fleuve.

Sur l'autre rive

brûlent des feux dans le brouillard

et des sorcières nue

dansent sous la lune.

Nous vous menons, enfants rêveurs,

vers une terre de prodiges, de mirages, de sortilèges.

 

J'ai choisi de traduire ce poème en grec, car il me rappele l'histoire antique grecque, notamment avec Charon (le passeurs d'âmes)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article