Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Questions des lycéens d’i-voix

à Michaël Glück

autour du recueil Rouges

(Editions La passe du vent)

 

Questions à Mickaël Glück

Questions sur le recueil en général

 

 

  • Pourquoi avez-vous nommé votre recueil "Rouges" ?

 

  • Pourquoi avez-vous choisi de rendre hommage aux jeunes tués dans les banlieues au travers d'un poème ?

 

  • Quelles sont vos principales sources d'inspiration pendant l'invention de vos poèmes?

 

  • Pourquoi avoir choisi de faire un recueil de poèmes en prose et non en vers ?

 

  • Vos poèmes sont-ils tous porteurs de messages ?

 

  • Pourquoi avoir voulu dénoncer à ce point les conflits dans ce recueil ?

 

  • Quel(s) sens peut-on attribuer a votre recueil ?

 

  • Dans plusieurs de vos poèmes il y a des citations de différentes personnes. Pourquoi ? Est-ce de là que vous prenez votre inspiration ?

 

  • La typographie de certains de vos poèmes est parfois étonnante, êtes-vous à l'origine des choix de présentations de vos poèmes ? Si oui, comment procédez-vous à la mise en forme de vos poèmes ? 

 

 

Questions sur la poésie en général

 

 

  • Votre recueil est par moment bilingue, pensez vous que l'on puisse rapprocher votre œuvre de celle d'Armand Robin ?

 

  • Avez-vous rencontré des difficultés durant l'écriture de votre recueil ?

 

  • Vous considérez-vous comme étant un poète engagé?

 

  • Votre recueil est parcouru de nombreuses références ou de vers empruntés à Arthur Rimbaud. Que représente ce poète pour vous ?

 

  • Vous écrivez des poèmes en prose, es ce que vous vous fixez des règles à suivre ? (ex: comme Louise Labé)

 

  • Lorsque vous écrivez, où trouvez-vous votre source d'inspiration ? Quelqu'un vous inspire-t-il en particulier ?

 

  • Comment définiriez-vous la Poésie d'une manière générale ?

 

Nuage de mots autour du recueil par Elisa

Nuage de mots autour du recueil par Elisa

Questions sur un texte, un poème, un passage

 

  • Lorsque vous avez écrit "Je t'écris d'une Jérusalem absente", quelles étaient vos motivations, vouliez vous faire passer un message précis sur les problèmes et les tensions de cette région du monde ?

 

  • Dans votre premier poème Cerises à la page 76, avez-vous fait une allusion à une personne en particulier ?

 

  • Questions sur papiers papiers papapiers

Par quoi avez vous été influencé pour écrire ce poème ? (était-ce une expérience personnelle?)

 

  • Le poème 5 de la section Octobre rouge de votre recueil à été écrit au monastère de Saorge, qu'est-ce qui vous a mené là-bas ? Est-ce un lieu qui vous a particulièrement inspiré ? Si oui, pourquoi ?

 

  • Votre création à la page 78 est-elle faite suite à la perte d'un proche ?
    En effet, on y trouve certain mots exprimant un sentiment de perte :
    « linceul», «tombé», «drapeaux noirs», et la répétition du mot « rouge » qui pourrait éventuellement connoter le "sang"

      Mon hypothèse est-elle juste ?

  • Dans le poème n°5 de la partie "Octobre rouge", vous dites dans vos premiers vers :

"j'ai trop levé
les yeux vers le ciel
trop cherché(...)"

Lorsque vous dites avoir "trop levé les yeux" ou encore "trop cherché" ces vers ont-ils une valeur symbolique? Est-ce que cela fait partie d'une époque de votre vie?

 

  • Dans la section "labyrinthes de la mémoire", page 10 et 11, vous faites de nombreuses références à la musique (78 tours, Lettre à Elise, Mozart, Bach...). La musique vous inspire-t-elle lors de l'écriture ?

 

  • Quel sens donnez-vous au poème 100 papier à la page 51 ? Et pourquoi avoir choisi le mot papier ?

 

  • A la page 55, de la partie le pain trempé de pluie, vous écrivez : " voyelles O. A. consonne S'" est-ce pour suggérer le "osa" qui brûle ? Oser ? Mais oser quoi ? Oser affronter les "bidonvilles de Nanterre", oser écrire, oser rêver ?

 

  • Un poème est intitulé "l'ombre d'un poème». Pourquoi le dédier à Marc Dellouze ? Essayez-vous de lui faire parvenir un message ?

 

  • Dans votre poème 7 de la partie Cerise, pourquoi avoir choisi une telle organisation ?

 

  •  Le mot "vous" est assez récurrent dans le poème "D'une Jérusalem absente". A qui ce pronom s'adresse-t-il en particulier ?

 

  • Le poème p.55 dans la section "Le pain trempé de pluie", vous parlez des "bidonvilles de Nanterre", à quoi faites-vous référence? Aux HLM et aux grattes-ciels? Pourquoi avoir choisi Nanterre? Avez-vous vécu là-bas?

 

  • Pourquoi avez vous appelé un poème "pain trempé de pluie". ?

 

  • Le poème 3 dans la section "p'tit coquelicot", page 17, m'a interpellée.
    glébeux si i'ai du goût ce n'est guère
    que pour la terre glébeux je me redresse
    colonne du chant entre sol et ciel
    à l'écoute des voix rebelles
    des langues menaçantes qui couvent
    sous les volcans éteints
    je marche dans le vent de l'histoire
    dans les drapeaux de la colère
    dans le babil Babel des humiliés
    je suis poussière qui se lève
    caillou du sang caillot de sang
    du rouge au noir

    Que vous évoque le "devoir de mémoire" ? Est-ce un devoir que vous faites vôtre ?

 

  • Le poème 6. de la partie Comme un p'tit coqu'licot a une disposition particulière comme beaucoup de vos poèmes, pourquoi ?

 

  • Pourquoi avoir choisi de mélanger différentes langues dans certains de vos poèmes, en l’occurrence dans le poème numéro 1 de la partie « comme un p'tit coqu'licot » ? (avec les mots « crazy horse »)

 

  • Pourquoi avez-vous écrit le poème palermo en italien sachant que l'intégralité de votre recueil est écrit en français ?

 

  • Dans jours de colère, P.37, peut-on penser que ce poème marque votre dégoût envers la société créée par la mondialisation et la corruption de nos prétendues élites ?

 

  • Dans "Adam fol Adam mad Adam", P.16, le poème indique-t-il que vous tenez pour parfaitement stupides les représentations religieuses (ou laïques), qui affirment que la femme est inférieure à l'homme.

 

  • Dans toujours un livre (p70, 71,72) pourquoi avoir choisi cette disposition pour votre poème ? Avez-vous choisi celle-ci en ayant un but, une idée précise ?
Questions à Mickaël Glück

Questions sur le "métier" d'écrivain

 

  • Est-ce que vous avez toujours voulu être poète?

 

  • Avez-vous un ou des endroits de prédilections pour écrire ?  

 

  • Vos poèmes sont pleins d'émotion, vous arrive-t-il d'être submergé et d'avoir du mal à écrire ? Ou alors vos flots sont mieux sur papier ?

 

  • Quels thèmes aimez-vous traiter en particulier lorsque vous commencez à écrire ?

 

  • Dans quelles conditions écrivez-vous ? A quelle fréquence ?

 

  • Qu'est ce que le métier d'écrivain selon vous ?

 

  • Est-ce que vos poèmes sont mûris longtemps ou plutôt jetés sur le papier ?

 

  • Quel sens donnez-vous à l'écriture d'un poème ?

 

  • Comment trouvez-vous l'inspiration ? 

 

  • Avez-vous des manies pour écrire ? (papier/numérique, un lieu, un moment de la journée, les conditions...)

 

  • Qu'est qui vous plait le plus dans le métier de poète ?

 

  • A votre avis, est-ce plus difficile de se faire connaître en tant que poète qu'en tant que romancier? Si oui pourquoi?

 

 

Questions sur l'histoire personnelle

 

  • Dans vos poèmes vous parlez de lieu différents comme Jérusalem, Taïpeh ou encore Patzcuaro, êtes vous vraiment allé à ces endroits ? Si oui dans quel but ? Pour le plaisir, pour l'inspiration ?

 

  • Etes-vous un poète onirique ? Vous inspirez-vous de votre imaginaire ?

 

  • Est-ce que le poème "le pain trempé de pluie" renvoie à votre vie lors de vos 14 ans?

 

  • Dans le poème "... et la lune brûle et hurle" vous faites référence à un "livre d'Arthur Rimbaud" et au fait que vous avez "quatorze ans" : est ce là la genèse de votre poésie : la découverte d'Arthur Rimbaud à quatorze ans ?

 

  • A quel âge avez-vous commencé à écrire ? Pour quelle raison ?

 

  • Votre passé a-t-il influencé votre écriture ?

 

  • Quand vous avez commencé à écrire, est-ce que c'était seulement pour vous ou vous diffusiez vos écrits ? 

 

  • Pensez-vous à un futur projet, pourquoi pas un nouveau recueil ? 

 

  • M. Gluck, j'ai trouvé que beaucoup d'allusions à Jérusalem, à la judéité parsemaient vos textes. Est-ce une impression ou cela a-t-il influé beaucoup sur votre poésie ? Et y a-t-il un lien avec votre parcours personnel

 

  • À quelle fréquence écrivez-vous de nouveau poèmes ? En écrivez-vous tous les jours ?

 

Nuage de mots autour du recueil par Léna J

Nuage de mots autour du recueil par Léna J

Des réponses

 

en direct sur Twitter le jeudi 19 mars

de 13 h 30 à 15 h 30

#gluckbrest

 

puis sur le blog i-voix

catégorie Poésie - M. GLUCK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article