Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Logan

Surprenant, étonnant. Ce recueil est plus qu'un recueil de poésies, il est d'histoires, de rêves fous, d'un monde affolé, excentrique, d'une austérité balayée, d'une noirceur trouble. Ici Jean Joubert raconte un monde, le nôtre ? Je ne sais pas vraiment, peut être bien. Il nous livre sa vision de ce monde, il raconte alors des hommes, des objets, des sensations. Et tout nous paraît un peu irréel. Puisque Jean Joubert nous raconte avec des images qui détonnent.

Tout s’enchaîne de manière assez rapide dans ses poèmes, la logique n'a pas vraiment de place dans l'Alphabet des ombres. Ce recueil, c'est une folie racontée solennellement. Je fus assez étonné quand je tombai sur un poème inspiré par un tableau de Magritte. Et je me rendis compte que je ressentais exactement la même sensation en lisant ce recueil qu'en admirant un Magritte : C'est dingue, déconcertant, ce n'est pas logique, c'est mystérieux et dérangeant, on n'y comprend rien au premier abord, on est presque mal à l'aise, puis alors on y découvre un sens, qui nous paraît en fin de compte logique, mais on constate que le voisin n'y trouve pas le même sens. Dans le fond, on y trouve donc une multitude de messages, racontés avec une forme de froideur, sous une forme qui peut nous laisser perplexe. C'est fou, c'est étrange, et on ressent tout un tas d'émotions, de sensations sur lesquelles on ne serait pas forcement capables de mettre des mots.

 

Interprétation - Jean Joubert
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article