Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Logan

Scabreuse

les étés s'en vont

on leur en donnera des vices plus entremêlés de vertus

scabreuses,

lassez les bourdons

l'heure défilera les supplices qui déclenchaient l’amertume

scabreuse,

l'humide sensation

donne aux libres opéras des lisses mausolées sur le triptyque

scabreux.

 

Au bas de l'échelle sauvons les meubles rasés

Détruisons le propre et adorons la plus sale des poussières,

Aimons l'unité, le carré, la science, le profit, l'argent.

Moi devient rien.

Moidevientrien

CompterAjouter ?

En dégager une thèse à assention rugueuse et systematique.

Se poser la question n'est qu'une erreur de plus.

Chaos. Chaos. Chaos. Chaos. Chaos. Chaos. Chaos. Chaos.

 

La fine peau s'allonge le long des plumes, alors libre des lignes j'ai à livrer l'espoir du monde serein, déguisé en une passion soudaine et légitime. Un brin de plaisir tend à casser l'ivresse monotone du pouvoir. Supplions la ligne des censeurs mal-aimés, pour en achever l'évidence inconnue et de toute évidence puérile.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article