Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Elise

Correspondance - Michaël Glück

 

Elise

3 AVRIL 2015

Rouges

Rue de la lune qui brûle

Edition La Passe Du Vent

Michaël Glück 

                                                                                                                                 

Cher recueil,

Je t'ai lu encore, relu, et lu. Mais il n'y a rien à faire, je sens bien que tu souffres. Pourquoi ? Cela réside dans l'inconscient, tu ne le sais toi-même. Tu respires de douleur, l’odeur du sang te suit à la trace, rouges. D’en haut, la pluie regarde la vie, la vie qui te brûle d’en bas. Tu ouvres grand tes yeux et nous souffles des souvenirs. Réalité ou hallucination ? Parfois, tu te caches à l’ombre d’un poème pour décrire Eve ou Adam. Puis calmement, tu couches sur le papier des lettres, rouges. Suspendues aux branches d’un rêve, elles sèchent face au soleil noir éclaircissant le support. Le vent du désert transporte tes pétales de chance.  Et là, au fond de ton esprit, une voix s’élève, elle murmure, s’affirme, et chante. Elle chante, dans ton cœur, l’amour, celui que tu redécouvres peu à peu. Un amour d’enfant, perdu dans les banlieues. Elle chante cette folie qui brûle en toi, cette folie d’où coule ton encre, rouges. Je voudrais l’apaiser mais la douleur s’empare de toi, de nous, de ceux qui te lisent sans vraiment comprendre. Dans cette existence rouge de vie, tu observes ces drapeaux qui flottent au vent comme ces draps sur ta peau. S’empare de tes lignes un espoir nouveau. Tes pages sentent le vécu, cette histoire que tu retraces, en vain. Tu frôles tes névroses, rouges. Tu ne les avais pas vues ? Elles, si. Trop tard. L’anarchie, suivant tes soubresauts, s’installe. Nous ne comprenons pas pourtant nous savons. Oui c’est bien elle. Elle se dessine au loin. Tu avais raison.  Au creux de la mémoire, ou dans un coin du cimetière, la Mort prend place. La mort, l’amour, à mort, amor…

 

En espérant te retrouver dans le jardin de mes rêves,

 

Elise.

 

 

Source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Justine 04/04/2015 10:28

Quel plaisir de (re)lire ta lettre Elise je la trouve vraiment sublime ! :)

Morgane 03/04/2015 22:48

Quelle jolie lettre, j'aime beaucoup la poésie qui s'en dégage !

Elise 04/04/2015 19:44

Merci les filles ! Ça me fait plaisir, d'autant plus que je n'étais pas sûre de moi en la publiant...^^