Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Myriam

Centon - Philippe Aigrain

leur collection usée devient grâce confuse

de la mémoire insue un poème de rencontre

visage de bronze venu des monts du fleuve

réparera la chair démunie du social

 

l'atmosphère pâlit dans l'instant crépuscule

imperceptiblement les jours pâlent rallongent

frôlant de ses traces le miroir des étangs 

source image

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Brenda 21/04/2015 08:48

J'aime beaucoup ce centon Myriam, et tout ce que tu as fait avec les poèmes de Philippe Aigrain, bravo !