Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Justine

En lisant la première partie du recueil de Bruno Doucey, S'il existe un pays, intitulée Neige, j'ai remarqué quelque chose d'assez inhabituel. 

En effet, tout au long de cette partie consacrée à la neige, le mot " neige " est écrit sans aucun déterminant devant. 

Neige porte en elle la voie lactée
ses flocons sont des yeux d'enfants

[...] Dans la faille du soir
neige s'immole à nos côtés

Serait-ce une personnification de la belle blanche ou bien l'auteur n'a-t-il pas mis de déterminant dans le but de souligner le mot " neige " ?

Même si le mot "neige" n'est pas écrit avec une majuscule qui aurait pu nous faire penser à un prénom, l'auteur prête à neige des attributs humains : " de la main neige caresse " , " son haleine ", " Neige sourcille " ainsi que des sentiments : " Neige s'émeut " , " elle imagine".

Neige devient alors un personnage à part entière dans le poème, discret mais présent.

Observation - Bruno Doucey
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article