Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Amaëlle

Lecture cursive - Les amours blessées

 

Les amours blessées est une œuvre de 414 pages écrite par Jeanne Bourin en mars 1987, grâce à ses nombreuses recherches sur cette époque. Car son métier avant tout est historienne. Elle reconstitue une histoire située au XVIe siècle sur un amour impossible entre Pierre Ronsard et Cassandre Salviati.
 

 

image

Lecture cursive - Les amours blessées

 

Ce livre raconte l'histoire de Cassandre, âgée de 15 ans. A cette époque, les jeunes filles venant d'une famille de haut rang devaient être présentées au Roi. Celle de Cassandre sce passa à merveille et fut très courtisée par Pierre de Ronsard. Suite à cette soirée mondaine, Pierre va se rapprocher de la famille Salviati, soit la famille de Cassandre, en présentant ses œuvres poétiques.


Un amour naît entre ces deux personnes. Mais les parents de Cassandre s'y opposèrent, Cassandre et Pierre firent un pacte pour unir leurs amours non pas par l'amour charnel mais par l'amour de l'âme. Après cela, ce fut le commencement de lettres envoyées en cachette, de vers publiés par le poète pour montrer l'amour porté à Cassandre. Ils arrivèrent aussi à programmer des rendez-vous de courte durée. Tout sce passait bien, jusqu'au jour ou Cassandre se trouva face à un mariage arrangé avec le cousin de Pierre, soit Jean de Pray. Celui ci compliqua la relation des jeunes amoureux.


Cette relation connut une « pause » durant 12 ans, à la suite d'un recueil publié par Pierre où il décrivait le corps de Cassandre et divulgait certaines de ses informations personnelles. 12 ans après ils se retrouvèrent..

 

image

Lecture cursive - Les amours blessées

 

Cette œuvre montre le commencement de l'époque de la Renaissance, celle ci est montrée plus tôt à la fin du livre. En partie lorsque Cassandre évoque l'éducation qu'elle donne à sa fille. Page 333 « Je lui apprenais à jouer du luth, je lui lisais à haute voix des poèmes ou des contes, nous jouions aux dames.. » alors qu'à cette époque l'éducation était faites normalement par des hommes d'église, qui bien entendu enseignaient des choses futiles.

L'Eglise avait une grande place dans la société, car à cette époque c'est celle-ci qui dirigeait à peu près tout : l'éducation pour que les personnes n'aient pas un grand esprit critique, les écrits portant atteinte à l'Eglise ou les hautes parties étaient censurées.

Dans ce livre, Cassandre explique à plusieurs moments ce qui se passe dans le peuple, la guerre contre l'Italie, la perte du pouvoir de l'Eglise. A la page 335, nous pouvons lire que Cassandre n'a pas l'air d'être pour ce changement « Il a été donné aux gens de notre époque d'assister à un événement terrible : l'écroulement de la chrétienté dans le feu de l'exécration mutuelle des catholiques et des réformés. »

Suite à une phrase qu'elle dit, on peut comprendre que la révolte commence à devenir de plus en plus grande envers l'Eglise. A la page 349 : « Il aurait fallut être aveugle pour ne pas voir que l'Eglise catholique s'enfonçait chaque jour un peu plus dans la boue ». Mais aussi avec ce passage : « Le Christ était trahi par une partie de ses prêtres. Les papes donnaient en premier l'exemple de la débauche, de la prévarication, de l'imposture.. »
Plus loin dans ma lecture, j'ai pu remarquer que Cassandre fait un éloge du changement qu'il pouvait y avoir durant son siècle. A la page 386 : « Elle vit s'élever des constructions admirables, enfanta de grands artistes, assista à la découverte de mondes nouveaux.. »
Nous pouvons donc conclure que cette œuvre nous donne une vision plutôt extérieure de ce changement qu'est l'humanisme.

 

 

image

Ceéation personnelle

Ceéation personnelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-Alice 27/02/2015 21:17

Super travail