Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Morgane

Lecture - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Résumé

Dans une petite ville d'Alabama (Maycomb), à l'époque de la Grande Dépression, Atticus Finch, avocat intègre et rigoureux, élève seul ses deux enfants, Jem et Scout, qui coulent des jours heureux, vaquant à leurs jeux d’enfants à l’imagination débordante. L’équilibre fragile de leur quotidien dérape cependant le jour où Atticus est commis d'office pour défendre Tom Robinson, un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Il devra faire face au racisme et aux préjugés des habitants de son village, jusque chez ses propres voisins, tout en tentant de préserver ses enfants.

Elevés dans une idée de justice où chacun mérite considération et respect et où les préjugés sont bannis, Scout et Jem perdront bien vite leur innocence face à la folie des hommes.

Mon avis

Bien que situant son sujet en Alabama à une période bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de « drôlerie » (du fait de son regard d’enfant), cette histoire tient du roman initiatique.

Ce livre a beau traiter un sujet sensible, le racisme dans les années 30, il est empreint de tendresse, d’humour, de pudeur et de l’innocence de Scout. On rit de son regard enfantin comme on est ému de la mélancolie qui se dégage parfois du récit. On reçoit en même temps que les enfants les leçons de vie qu’Atticus tient à leur transmettre, et c’est avec des mots très simples qu’Harper Lee arrive à débrouiller des situations délicates. Ce roman qui touche au plus profond, est un chef d’œuvre. C'est un de mes livres préférés.

Pour finir, je laisse parler Atticus :

« La seule chose qui ne doit pas céder à la loi de la majorité, est la conscience de l'individu.»

« Je voulais que tu comprennes quelque chose, que tu voies ce qu’est le vrai courage, au lieu de t’imaginer que c’est un homme avec un fusil à la main. Le courage, c’est de savoir que tu pars battu, mais d’agir quand même sans s’arrêter. »

« Tu ne comprendras jamais personne si tu n'envisages pas les choses de son point de vue Scout, si tu ne te mets pas à sa place, à regarder par sa veranda.»
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Perrine 25/02/2015 15:38

Ton article est super Morgane ! C'est aussi un de mes livres préférés et je trouve que tu as vraiment très bien choisi les citations !

Marion 25/02/2015 14:02

Super article Morgane comme toujours ! ;) Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire ce livre, mais tu m'a vraiment donné envie de le découvrir et je t'en remercie par avance ! :)