Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Hannah

Lecture cursive - Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

Présentation

Parle-leur de Batailles, de rois et d’éléphants est un roman de Mathias Enard, publié en 2010 aux édition Actes Sud. Il a été très bien reçu par les critiques et le public : il a reçu le Goncourt des lycéens ainsi que le prix du livre en Poitou-Charentes.

 

Résumé

L’histoire se passe en 1506, après la chute de Constantinople, ancien cœur de la chrétienté orientale qui deviendra le cœur islamique de l’empire ottoman.
Michel-Ange quitte Rome où il construisait le tombeau du pape Jules II, bravant la colère de celui-ci. Il part à Constantinople à l’invitation du sultan qui lui demande de construire un pont sur la Corne d’Or.
Le roman de Mathias Enard traite d’amitié, d’amour, mais révèle également les faces les plus sombres de la Renaissance tels que meurtres et jalousie, typiques des Medicis et des Borgia, symboles de cette époque. Cet ouvrage reflète aussi les tensions et les intérêts humains, religieux, politiques et artistiques à l’époque de la Renaissance. C’est à ce titre que cette œuvre nous propose une lecture multiple de la période de l’humanisme.

Lecture cursive - Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

Que nous montre cette œuvre sur la Renaissance et l’humanisme ?

Qu’est-ce que l’humanisme ? C’est un mouvement intellectuel européen situé à la Renaissance, qui puise ses références dans le monde gréco-romain. Le savoir et l’épanouissement de l’homme en sont les éléments clefs. Ces considérations étaient absentes du monde du Moyen-Âge.

Il est très difficile de donner une date précise pour le commencement de l’humanisme et de la Renaissance. Ce qui est certain c’est que cette période et ce courant s’inscrivent après la chute de Constantinople en 1453. Cet évènement joue un rôle essentiel dans le roman, car c’est seulement cinquante ans après la prise de la ville par les Turcs que Michel-Ange se rend à Constantinople, donc dans un contexte de tensions entre la papauté et l’empire ottoman.

A l’époque de Michel-Ange, le pape détient encore beaucoup de pouvoir et il était très difficile de s’opposer à lui. La décision prise par Michel-Ange - défier le pape et quitter l’Europe - aurait pu lui coûter la vie. Cette preuve de bravoure montre que les humanistes faisaient preuve d’ouverture au monde et de tolérance à l’égard de l’autre et des autres cultures. En cela, il n’y a pas de contradiction entre le fait que l’humanisme soit un mouvement européen et que le livre se passe ailleurs qu’en Europe. D’ailleurs, Pic de La Mirandole lui-même, dans son De dignitate hominis, reconnaît faire référence à la culture arabe : « J'ai lu, dans les livres des Arabes, qu'on ne peut rien voir de plus admirable dans le monde que l'homme. »

Le livre présente Michel-Ange comme un artiste de son temps : au Moyen-âge, la création est tournée vers la religion tandis qu’à la Renaissance, l’artiste va puiser dans la mythologie, l’art gréco-romain et exalte la connaissance. C’est ainsi que Michel-Ange remet au goût du jour l’homme dans toute sa splendeur : il propose des œuvres mettant en valeur le corps de l’homme et sa musculature, contribue à une architecture qui magnifie la connaissance humaine (création de la bibliothèque Laurentienne) sans pour autant négliger le rôle et la puissance de la religion (voûte de la chapelle sixtine).

En conclusion, le roman dépeint un Michel-Ange dans toute sa complexité : il aime, il souffre, il est trahi, il a peur, il devient courageux. Le Michel-Ange du roman de Mathias Enard, épris de culture et de savoir, ouvert à l’autre, rempli de doutes, est à ce titre un homme de son temps, reflet de la Renaissance et de l’humanisme

Lecture cursive - Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

 

Voici la citation qui a inspiré le titre de ce roman:

Lecture cursive - Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article