Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Marie-Alice

Présentation de l'oeuvre :

En 1534, François Rabelais publie "la vie très horrifique du grand Gargantua père de Pantagruel "ou " Gargantua". C'est son 2e roman. Il raconte les aventures du père de Pantagruel (Gargantua). En s'inspirant d'une légende populaire, il raconte les aventures d'une famille de géant. C'est François Ier qui lui permettra de publier l'oeuvre et d'échapper à la censure de la Sorbonne. 

Résumé

Gargamelle est enceinte de 11 mois. Un jour, elle et son mari Grangousier organisent une très grande fête pour Mardi-Gras et font abbatre des millliers de boeufs. Pendant la fête, Gargamelle met au monde Gargantua. Il lui sort par l'oreille gauche et lui réclame du lait. Ses parents l'allaitent alors avec le lait de 17 913 vaches. De 3 à 5 ans, ils le laissent faire tout ce qu'il veut. Quand Grandgousier rentre de la guerre, il voit que son fils a inventé le torche-cul. Le trouvant intelligent, il demande au théologien Thubal Holoferne d'être son professeur particulier. La scolastique rendra Gargantua très bête. Quand Thubal décède, Grangousier confie l'éducation de son fils à un précepteur humaniste qui s'appelle Ponocrates. Quand il est à Paris, Gargantua vole les cloches de Notre- Dame pour les offrir à sa jument. Il fera beaucoup d'autres bétises...

 

à suivre  

 

Thèmes :

I) L'éducation :

1) les programmes

Le programme de Ponocrates embrasse tous les domaines: écriture, littérature, musique, art, sciences, astronomie, ... Il donne de l'importance au corps et au sport. "Un esprit sain dans un corps sain". Rabelais était médecin. L'art de la chevalerie est aussi présent. Ce détail montre qu'au 16e siècle, cette éducation était censée former les futurs souverains. Ce programme est gargantuesque comme ce géant.  Il symbolise la soif d'apprendre. Il fait le blâme de la paresse et l'éloge du travail. La religion est quand même très importante pour Rabelais. Ses lectures préférées sont celles des écritures antiques. Ses sciences préférées sont l'astronomie et non l'astrologie (rupture avec le moyen-âge) et la géométrie (goût pour la beauté et la perfection).

2) les méthodes:

une éducation concrète avec des observations et des interprétations. Une éducation vivante qui fait varier les activités, laisse de la liberté, valorise le plaisir et donne du sens aux apprentissages.

II) la guerre Picrocholine :

critique de la religion: Frère Jean ne respecte pas la religion et jure. C'est un ivrogne et un homme violent. Les autres moines sont passifs, lâches, stupides, cruels, alcooliques et hypocrites.

Critique de la guerre : La guerre est stupide par l'absence de réflexion et d'organisation. Elle est violente (beaucoup de verbes et de noms renvoyant à la violence). Elle est meurtrière (13 622 morts pour un conflit entre des bergers et des fouaciers).

III) L'abbaye de Thélèmes, une utopie

Ce chapitre révèle toutes les valeurs de Rabelais à travers une socièté idéale (la liberté individuelle, la nature humaine, la vie communautaire et la culture). Cette société est également imaginaire. Il y a une aspiration au bohneur sous différents aspects : Le plaisir, la perfection, l'amour. Elle conteste la réalité. Elle refuse l'obéissance, la chasteté, la pauvreté, le silence, l'enfermement et la claustration de la vie. Peut-être est-ce un refus de la religion elle-même ?

Lecture cursive - Gargantua
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article